Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les crises politiques dans les pays arabes font regagner à quelque 30.000 MRE la mère patrie

Le ministère de tutelle préconise des mesures pour mieux servir leur réinsertion




Les crises politiques dans les pays arabes font regagner à quelque 30.000 MRE la mère patrie
Le Maroc a accueilli lors des trois dernières années près de 30.000 Marocains du monde, en raison des crises politiques qu’ont connues plusieurs pays arabes et africains, outre nombre de familles qui sont revenues s’installer au Royaume à cause de la crise financière et économique qu’ont connue certains pays d’accueil, dont l’Espagne et l’Italie, a indiqué lundi à Rabat le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger, Abdellatif Maâzouz.
Lors d’un exposé présenté devant le comité ministériel chargé de la communauté marocaine à l’étranger, le ministre a souligné l’importance de conjuguer les efforts pour répondre aux revendications, de cette catégorie de Marocains du monde forcés de retourner au Royaume, relatives notamment à l’intégration des enfants et des jeunes dans les écoles publiques, les facultés et les instituts universitaires, à l’acquisition de logements sociaux, à l’assistance médicale, à l’emploi et à la création de projets.
Une batterie de mesures a été prise pour répondre au mieux aux besoins de cette catégorie, en l’occurrence un accord conclu avec le Holding “Al Omrane” pour leur permettre de bénéficier du logement social, avec les mêmes conditions fixées que leurs compatriotes de l’intérieur.
D’autre part, le ministre a souligné l’importance de l’institutionnalisation du comité ministériel chargé de la communauté marocaine à l’étranger, créé en 1999, pour qu’il puisse contribuer au renforcement de la coordination entre les départements gouvernementaux et les institutions concernées par les politiques publiques touchant les MRE, assurer le suivi et le déploiement des programmes horizontaux y afférents et prendre des mesures à même d’améliorer la qualité des prestations publiques.
Cette structure devra aussi assurer l’encadrement culturel des MRE, développer les services administratifs, inciter à l’investissement, et mettre en place une plate-forme informatique dédiée à ces champs d’action.
Pour M. Maâzouz, il convient aussi d’œuvrer pour permettre aux MRE, d’être pris en charge par le régime d’assistance médicale RAMED, à travers l’amendement de ses textes juridiques pour englober les Marocains résidant dans des pays non liés au Maroc par des conventions sur la sécurité sociale, ou bien par le biais d’un accord entre les ministères concernés définissant la conditionnalité et les mécanismes financiers en mesure d’assurer la prise en charge médicale des Marocains d’ailleurs durant leur séjour au Maroc.

MAP
Mercredi 14 Août 2013

Lu 688 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs