Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les criquets pèlerins menacent le Maroc


La FAO tire la sonnette d’alarme



La FAO vient de demander officiellement au Maroc de faire «preuve» de « vigilance » particulière en matière de lutte contre les criquets pèlerins. Dans un communiqué qu’elle a publié hier,  l’Organisation  des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture  a indiqué que le risque de la présence d'infestations récemment découvertes au Yémen, où un conflit entrave sérieusement les opérations de lutte, représente une menace potentielle pour les cultures dans la région, et a exhorté  les pays voisins notamment  l'Arabie Saoudite, Oman et l'Iran qui doivent  mobiliser des équipes de prospection et de lutte à prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher les insectes ravageurs d'atteindre les aires de reproduction situées sur leurs territoires respectifs.
La FAO précise également qu’une pareille menace pourrait également  toucher le Maroc  dans ses zones situées  au sud des montagnes de  l’Atlas «qui pourraient devenir de possibles lieux de reproduction pour le criquet pèlerin qui s'est déjà regroupé dans certaines parties du Sahara marocain et de la Mauritanie", a ajouté la FAO dans un communiqué de presse.
A signaler à ce propos  que le Centre national de lutte antiacridienne  (CNLAA) avait tiré la sonnette d’alarme  dans son bulletin rendu public  hier. Il y a, en effet, indiqué que «la présence des ailés solitaires et les conditions écologiques favorables laissent présager des reproductions à petite échelle au sud et sud-est du pays au cours des semaines à venir». Par ailleurs, «la situation de plus en plus préoccupante dans les pays du Sahel, incite à plus de vigilance afin de faire face à tout développement de la situation acridienne au Maroc, poursuit la même source. Laquelle rappelle également que «les conditions écologiques demeurent généralement favorables à la survie et à la reproduction du criquet pèlerin au sud, dans la zone d'Adrar Settouf ».
 Pour faire face à cette situation,  le CNLAA  a fait savoir qu’au cours du mois de mars 2016, les traitements terrestres ont été effectués dans 55 sites de superficies allant de 14 à 200 hectares dans les zones d'Aousserd et de Tichla et qu’une  équipe chargée de l’évaluation de la situation acridienne a également effectué des prospections extensives entre les zones de Tichla et d’Aousserd. Une superficie d’environ 2863 hectares a été prospectée dont 2085 hectares renfermant des infestations de criquet pèlerin, précise le même document soulignant que «le traitement de la plupart de ces infestations a été entravé par la présence de nombreux nomades avec leurs cheptels».
Les équipes d’intervention ont poursuivi les opérations de prospection et de lutte contre le criquet pèlerin au Sud du Maroc, dans la région de Dakhla-Oued Eddahab.
Au cours du mois de mars 2016, la superficie totale traitée dans la région Dakhla-Oued Eddahab est de 5095 ha, a tenu à préciser  le CNLAA, et ce grâce à un dispositif d’intervention terrestre et aérien efficace.
 

Larbi Bouhamida
Jeudi 14 Avril 2016

Lu 1618 fois


1.Posté par maroc le 13/04/2016 19:06
attention aussi aux traitements anti criquets, les pesticides employé sont souvent très néfaste pour la santé des humains

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs