Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les cougars meurent plus jeunes




On croyait les cougars en pleine apogée, on s'enthousiasmait sur leur revanche, et qu'apprend-on? La compagnie de leur jeune amant les fait mourir plus jeunes! D'après une étude de l'Institut allemand Max Planck pour la recherche démographique décryptée par The Daily Beast, les cougars et les «gold-diggers», comme sont surnommées leurs antithèses, celles qui sortent avec des hommes plus vieux, ont au moins un point commun: elles ont toutes les deux un risque plus élevé de décès.
Une étude de 2003 de l'AARP avait montré que 34% des femmes au-delà de 40 ans sortaient avec des hommes plus jeunes, tandis que 35% préféraient des hommes plus vieux. Dans les deux cas, cette différence d'âge plus grande que la normale entre un homme et une femme raccourcit l'espérance de vie de celle-ci. Pourquoi ?
On pourrait croire qu'un mari plus jeune rend plus active, plus dynamique, donc augmente l'espérance de vie. Dommage, c'est le contraire. D'après Debbie Mandel, auteure de Addicted to Stress (Accro au stress): Quand votre mari est jeune et que votre corps change, vous êtes plus stressée et moins sûre de vous que les autres.
Le point faible des cougars, c'est donc le stress dont elles souffrent à force de vouloir être à la hauteur. Ce stress peut causer des problèmes cardiovasculaires, ou mener à des entraînements physiques excessifs ou des régimes sévères.
Mais face à ce constat, inutile pour les cougars de se reconvertir en épousant un mari plus vieux, leur espérance de vie ne serait pas augmentée pour autant. Explication du psychologue David Eigen:
Quand une femme épouse un homme plus vieux, il est plus susceptible de mourir avant elle. Et nous savons que celle ou celui dont le conjoint meurt le suit souvent quelques années plus tard. Autre inconvénient, la dépendance financière, qui tend à être plus importante pour elles. Enfin, une jeune femme vivant avec un homme plus vieux est plus susceptible d'avoir des activités, «comme le bingo», qui ne sont pas connues pour leur capacité à maintenir jeune...
Conclusion des auteurs: «Ces femmes meurent plus tôt car la société invalide leur choix de partenaire.» Mais s'il fallait choisir? D'après l'étude, les femmes qui se marient avec un homme de sept à neuf ans plus jeune augmentent leur risque de mortalité de 20% par rapport aux couples qui ont le même âge. Si le mari a neuf ans de plus, leur mortalité augmente de 8%. Victoire des «gold-diggers» sur les cougars, donc.

Slate.fr
Mercredi 19 Mai 2010

Lu 522 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs