Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les coopératives des pêches maritimes en séminaire de formation : Le Sud assure 80% de la production




La Chambre des pêches maritimes de l'Atlantique Sud a organisé en collaboration avec le ministère des Pêches maritimes un séminaire de formation au profit d'une trentaine de coopératives de pêcheurs artisanaux à l'Institut des pêches maritimes de Laâyoune, sur la période du 16 au 18 mai courant.
Selon un communiqué des organisateurs, 30 coopératives des pêches maritimes ont profité d'un séminaire de formation portant sur les nouveautés du secteur. Cette formations s'inscrit dans le cadre du programme de renforcement des capacités des gestionnaires de coopératives de pêcheurs. Elle  est  mise en œuvre par la direction de la formation professionnelle dans le cadre du Plan Halieutis.
Le communiqué indique que l'importance accordée à l'appui et l'accompagnement des coopératives dans le Plan Halieutis tient au fait qu'elles constituent un levier de développement économique et social de la pêche maritime. Ce plan prévoit la concrétisation d'un certain nombre de projets phare de transformation et de valorisation des produits de mer, avec la création de trois pôles de compétitivité, à savoir Tanger, Agadir et Laâyoune-Dakhla. Ces pôles devraient mobiliser des investissements pouvant atteindre 9 milliards de dirhams.
Le séminaire  vise également à sensibiliser les gestionnaires à l'importance d'une gestion pérenne des ressources halieutiques à travers  les récifs artificiels, assurer un meilleur usage des infrastructures, et s'informer sur  l'état d'avancement du programme de généralisation de la CNSS. Parmi ces objectifs, figurait également celui de s'enquérir des nouvelles modifications apportées au projet de loi 24/83 devant régir les procédures de création des coopératives.
Tout au long des trois jours du séminaire, les bénéficiaires ont assisté à des expositions relatant certaines expériences réussies en matière de coopératives de pêches maritimes, ainsi que la présentation de l'expérience française dans ce secteur. Au terme de ce séminaire, les coopératives ont été invitées à formuler des projets d'intérêt commun et générateurs de revenus en utilisant leurs propres moyens financiers en vue d'améliorer les conditions socioéconomiques des marins pêcheurs et de leurs familles.
Certains sites de pêche considérés parmi les plus poissonneux de la région ont été l'objet de visites des séminaristes. Ainsi le littoral  Sud du Royaume assure 80% de la production des flottilles côtières et artisanales. Les capacités de production de la pêche avoisinent un million de tonnes chaque année, dont une bonne partie est destinée à l'industrie. Ce secteur contribue à la résorption du chômage et, par le biais de l'implantation de villages de pêche, au développement de l'armature urbaine côtière des provinces du Sud.

Ahmadou E l Kattab
Mercredi 30 Mai 2012

Lu 600 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs