Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les contractuels organiseront demain une marche : La tension monte à l’OFPPT




La grogne des contractuels de l’OFPPT prend un nouveau tournant. En marge de leur grève nationale de trois jours et des sit-in ouverts observés, du 14 au 16 courant, ils ont décidé d’entreprendre une marche vers le palais Royal. Par ailleurs, ils déclarent que la journée de demain sera «le vendredi de l’intégration». Pour réussir leur mouvement de protestation, les contractuels ont lancé une forte mobilisation à l’échelle nationale. Ceci dit, selon les grévistes, ils  seront très nombreux  à manifester à partir d’aujourd’hui leur colère devant le siège de l’Office à Casablanca.
Dans un communiqué rendu public, les contractuels maintiennent leur position ferme face à  l’inertie et l’indifférence de l’administration. Surtout que Larbi Benchikh, directeur général de l’Office, a manqué, à maintes reprises, à ses engagements. Pire, Benchikh qui refuse toujours d’appliquer sa décision d’intégrer les contractuels et d’ouvrir les chances de la promotion interne devant tous les ayants droit, a décidé de résilier leurs contrats au bout de deux ans.
En revanche il a ordonné l’application d’une autre décision plus abusive et irrationnelle. La direction de l’Office a ouvert la porte aux nouveaux candidats en excluant du concours les plus anciens que Benchikh a mis à la porte. Cette décision  arbitraire a accentué  la tension entre l’administration et les contractuels. Désormais, le bras de fer entre les deux parties prend un nouveau tournant. D’où l’actuel mouvement de protestation. D’autres viendront car les grévistes sont fermes dans leur position. Selon des sources concordantes, l’actuel sit-in risque d’être plus long car les grévistes parlent de la possibilité de le rendre illimité jusqu’à l’obtention de gain de cause.
Rappelons que les contractuels revendiquent leurs droits sociaux, à savoir la CNSS et la couverture médicale. Ils réclament également le reclassement des plus anciens, privés de la promotion interne ainsi que la révision des salaires et l’amélioration des conditions de travail de l’ensemble du personnel. Mais la direction de l’Office refuse de prendre en considération ces revendications. Benchikh ferme la porte à tout débat sur la question avec les grévistes. Ce qui annonce pour très bientôt, des jours chauds à l’OFFPT. 

Rida ADDAM
Jeudi 14 Avril 2011

Lu 746 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs