Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les collectivités locales en grève le 7 mars prochain


La lettre de Laenser provoque l’ire des fonctionnaires



Les collectivités locales en grève le 7 mars prochain
Il n’a pas l’air pressé du tout, le ministre de l’Intérieur. Il vient d’adresser un courrier synonyme d’atermoiement au Syndicat démocratique des collectivités locales (SDCL), affilié à la FDT. Il lui demande de fixer une date pour une éventuelle rencontre entre les deux parties pour débattre de quelque bilan et définir un agenda pour l’année 2013.  Sauf que le personnel des collectivités locales a beaucoup de mal à se faire une idée sur ce fameux bilan dont parle Mohand Laenser. Peut-être faudrait-il lui rappeler qu’il a été convenu qu’il rencontre le syndicat au début de septembre dernier, c’est-à-dire à la rentrée sociale. Une rencontre qui n’a jamais eu lieu. Pourquoi donc un agenda pour 2013 alors qu’il n’y a eu rien en 2012 ?
Le personnel des collectivités locales se mettra de nouveau en grève le 7 mars prochain. C’est ce qu’a décidé le Syndicat démocratique des collectivités locales (SDCL), affilié à la FDT, qui estime avoir de bonnes raisons pour appeler à ce énième débrayage dans le secteur
 « Au moment où nous nous attendions à la reprise en septembre  d’un dialogue social, sérieux et responsable, avec le ministère de l’Intérieur, ce dernier après  un long silence radio, s’est soudainement  rappelé à nos bons souvenirs », nous a déclaré le secrétaire général du SDCL, Larbi Lakhrim.  
Non pas pour prendre langue avec les syndicats les plus représentatifs dont le SDCL, mais pour gagner du temps et faire perdurer ce climat de tension qui n’a de cesse de se détériorer, a-t-il  tenu à souligner. Une tension qui a monté d’un cran après la décision anticonstitutionnelle  de Mohand Laenser de procéder à des prélèvements sur les salaires des fonctionnaires grévistes qui se considèrent comme le parent pauvre de ce département.
Tout en rendant responsable Mohand Laenser de cette situation, Larbi Lakhrim dénonce   l’offensive sur les libertés syndicales qui continuent d’être bafouées, que ce soit dans le public ou le privé.
Les revendications des employés, fonctionnaires et cadres des collectivités locales, portent sur l’ouverture d’un dialogue sectoriel sérieux et responsable, et ce pour solutionner nombre de questions principalement celle du statut, la régularisation des licenciés, des adjoints  techniques, des administratifs et des techniciens.  Les aligner  sur le statut de la Fonction publique leur permettra d’être traités sur un pied d’égalité et de travailler et vivre dignement. Ces revendications portent également sur le respect des libertés syndicales, et l’application de l’échelle mobile.

Larbi Bouhamida
Samedi 23 Février 2013

Lu 556 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs