Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les citoyens invités à se munir de la carte biométrique : L’ex-CIN ne sera plus valable après 2011




Les citoyens invités à se munir de la carte biométrique : L’ex-CIN ne sera plus valable après 2011
Comme prévu par la loi et en application des dispositions du décret relatif à l’institution d’une carte d’identité nationale biométrique, les citoyens ont jusqu’au 31 décembre prochain pour s’acquitter du renouvellement de la CIN actuelle. Le ministre de l’Intérieur, Taïeb Cherkaoui, vient de le rappeler devant les représentants de la nation lors des questions orales. Il faut dire qu’au-delà des contraintes administratives et des efforts fournis par la DGSN, l’opération de renouvellement n’avance pas avec célérité. Elle nécessite un coup de fouet tant au niveau des documents à fournir que celui des dépôts des dossiers qui se fait généralement dans une ambiance peu confortable pour ne pas dire plus.
Conscients de cette situation, les responsables s’efforcent d’accélérer l’opération en facilitant l’accès à ce service. Ainsi, Taïeb Cherkaoui vient d’annoncer quelques mesures à même de rendre l’opération du renouvellement plus souple et plus accessible.
Après avoir souligné les efforts déployés par les services de la sûreté nationale et la mobilisation des services concernés pour satisfaire  jusque-là les dix millions de demandes déposées du 1er avril 2008 jusqu’au début avril courant, le ministre a annoncé devant la Chambre des représentants  qu’en ce qui concerne le certificat de résidence,  les citoyens désireux d’acquérir la carte biométrique peuvent se présenter directement aux services de la sûreté des arrondissements munis de documents attestant de leur lieu de résidence (reçus de loyer ou quittance d’eau et d’électricité...). Ils n’ont plus besoin du certificat de résidence délivré par les autorités locales.
Une démarche qui facilitera certainement la tâche au citoyen et accélérera l’opération du renouvellement.  Ce dernier se fera sur présentation d’un simple certificat délivré par les services de la sûreté, de la gendarmerie Royale ou les autorités locales et suffira pour la procédure d’acquisition de la carte biométrique, a précisé le ministre.
Autre mesure pour assouplir et activer cette opération reste, selon le ministre, le programme «Tayssir» qui prévoit l’exonération des familles démunies dont les enfants sont scolarisés d’obtenir la carte biométrique selon une procédure spécifique et sans verser de taxes.
Cette dernière démarche mériterait d’être généralisée à l’ensemble de la population cible. Ceci d’autant plus que le ministère prévoit une taxe au cas où l’intéressé ne renouvellerait pas sa carte après l’expiration de la date butoir.

KAMAL MOUNTASSIR
Vendredi 22 Avril 2011

Lu 683 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs