Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les chiens errants, un problème persistant à Casablanca

Journée mondiale du meilleur compagnon de l’homme




Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) a révélé, il y a deux ans, que la santé des chiens doit être au cœur de notre bien-être. C’était à l’occasion de la Journée mondiale du meilleur compagnon de l’homme : le chien.
Demain, mercredi 26, la communauté internationale célèbrera à nouveau cette journée qui met à l'honneur le lien unissant depuis des millénaires les hommes et les chiens partout dans le monde. L’occasion d’aborder certaines questions souvent diversement appréciées, comme celui des chiens errants qui mettent en péril cette fameuse amitié du fait de l’agressivité, de la dangerosité et du risque de transmettre le virus de la rage aux populations.
C’est le cas à Casablanca où des meutes de chiens errants ont élu domicile dans plusieurs terrains vagues, espaces publics et lieux d’habitation abandonnés sans qu’on  parvienne vraiment à stopper ce phénomène.
Il faut dire qu’on en voit de plus en plus partout, la plupart du temps abandonnés pour diverses raisons parfois incompréhensibles, et qu’ils ne cessent de se multiplier.
Parce qu’ils sont justement abandonnés à leur sort et courent le risque de contacter la rage, ces chiens errants représentent un danger pour les populations des environs dont ils peuvent transmettre des maladies. Notamment les enfants qui ne mesurent pas toujours le risque qu’ils encourent en voulant les approcher. C’est pareil pour d’autres chiens plutôt entretenus par leurs propriétaires.
« Les chiens sont particulièrement adaptés à la vie avec l'homme, qu'ils comprennent très bien. Si cette qualité en fait de merveilleux compagnons, elle les rend aussi totalement tributaires de leurs maîtres pour leur santé et leur bien-être. Aussi, chaque fois qu'un propriétaire néglige ses responsabilités à l'égard de son animal, le lien qui les unit en pâtit », estime le Fonds international pour la protection des animaux qui persiste à croire que la vie et le bien-être des chiens et des hommes sont intimement liés.
Si le sort des chiens errants intéresse peu les populations, mis à part les critiques sur la manière et les mesures prises pour les éradiquer (euthanasie, empoisonnement à la strychnine ou tir à l’arme), force est de constater que celui des chiens domestiques n’est pas des mieux lotis. Et pour cause : rare sont les propriétaires de chiens qui se préoccupent véritablement de la santé de leurs compagnons. Quand bien même le nombre de vétérinaires serait en forte croissance, il serait près de 1500 en tout. Emmener son chien chez ces derniers pour une consultation ou une simple vaccination n’est pas encore ancré dans la culture de la plupart des propriétaires de chiens. Ce n’est pas tout : peu songent au bien-être du chien, et donc prêtent rarement attention à sa santé physique, à sa nutrition, son épanouissement, etc.
Mais cela n’est pas propre aux Marocains. « Partout dans le monde, les chiens sont en proie aux mêmes problèmes, parmi lesquels l'absence de vaccination contre les maladies infectieuses, une alimentation inadaptée, le manque d'exercice physique, l'ennui, l'absence de lien social, une activité reproductrice incontrôlée ou encore des problèmes comportementaux. Ces problèmes de comportement, qui résultent bien souvent du cumul de plusieurs difficultés précédemment évoquées, constituent l'un des principaux motifs d'abandon et de maltraitance », souligne l’IFAW.
Prenons-nous vraiment soin de notre meilleur compagnon? Telle est la question que devaient se poser tout maître de chien à l’occasion de cette fête.
Un signe de la prise de conscience de la société, c’est sans doute la multiplication des associations et des pages en faveur des chiens et de leur adoption.
Il est à rappeler que le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) œuvre au quotidien à l'amélioration des conditions de vie des chiens à travers le monde en soutenant divers projets destinés à accroître la qualité des soins qui leur sont prodigués.

Alain Bouithy
Mardi 25 Août 2015

Lu 1256 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs