Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les centrales syndicales estiment que les dernières augmentations des prix sont inappropriées

Larbi Habchi dénonce «l’attentisme mortel» de l’Exécutif




Les centrales syndicales estiment que les dernières augmentations des prix sont inappropriées
«Nous vivons un attentisme mortel », « le gouvernement est out », « le gouvernement manque de visibilité ». Ces assertions laconiques et tranchantes du membre du bureau central de la Fédération démocratique du travail, Larbi Habchi, reflètent à quel point les centrales syndicales sont désappointées et déçues par le gouvernement Benkirane.
Interrogé par Libé sur la rentrée sociale, Larbi Habchi s’est montré pessimiste. « Comment peut-on parler de rentrée sociale alors qu’un blocage politique persiste depuis plusieurs mois?», s’interroge le dirigeant syndicaliste. Le gouvernement Benkirane est en crise depuis que le parti de l’Istiqlal a pris la décision de quitter l’Exécutif et de retourner à l’opposition. Et même si le RNI a accepté d’intégrer l’équipe Benkirane, les tractations entre les deux parties traînent et personne ne sait sur quoi elles déboucheront. Mais ce blocage politique, selon Larbi Habchi, a  un prix et aura, de toute évidence, des conséquences négatives sur le plan social et économique.    
« Rien n’est fait sur le plan social depuis l’arrivée de ce gouvernement », déplore-t-il. L’exemple de l’application des clauses de l’accord signé en avril 2011 entre le gouvernement d’Abass El Fassi et les centrales syndicales est fort éloquent. Faute de volonté politique, le gouvernement Benkirane n’a pas daigné appliquer ces clauses même si elles n’ont aucune incidence sur le budget de l’Etat. A titre d’exemple, l’abrogation de l’article 288 du Code pénal qui constitue une pénalisation de l’action syndicale entre autres mesures. De plus, le dialogue social institutionnalisé entre le gouvernement et les centrales syndicales depuis les années 90, a été tout bonnement gelé par l’Exécutif. De ce fait, le pouvoir d’achat de la classe ouvrière, des fonctionnaires et de la classe moyenne s’érode de plus en plus suite aux augmentations successives des prix des produits de première nécessité comme c’est le cas du prix du lait sans que le gouvernement intervienne et l’annonce d’une éventuelle augmentation des prix de gasoils à partir du 16 septembre.Quelle est donc la réaction des syndicats face à cette situation ? Selon Larbi Habchi, les centrales syndicales ne peuvent pas rester indifférentes envers la dégradation du pouvoir d’achat des travailleurs.  « On va attendre la formation d’un nouveau gouvernement, voir s’il considérera la question sociale comme prioritaire dans son programme. Après quoi, on va décider avec nos partenaires des actions à mener pour faire face à toute régression  au niveau social », souligne-t-il.
De son côté, le secrétaire adjoint de la CDT, Abdelkader Zair, a critiqué les dernières augmentations (lait, gasoil…). « Les citoyens attendaient des mesures qui augmentent leur pouvoir d’achat, précise-t-il dans une déclaration à Libé, mais le gouvernement en a décidé autrement en les accablant d’autres augmentations qui coïncident avec le Ramadan, la fin des vancances et la rentrée scolaire». Et d’ajouter sur un ton catégorique: « Nous n’avons eu de ce gouvernement que les augmentations et le bâton. Le pire c’est d’avoir gelé tout dialogue », avant de conclure que la CDT est en train d’évaluer la situation actuelle, et que ce sont les militants qui décideront des actions  à mener.

Mourad Tabet
Vendredi 6 Septembre 2013

Lu 728 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs