Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les cas d'infection intestinale à Tata sont dus à la fièvre typhoïde




Les cas d'infection intestinale à Tata sont dus à la fièvre typhoïde
Les résultats du laboratoire concernant les cas groupés d'une infection intestinale détectés récemment dans la province de Tata "sont en faveur d'une maladie connue sous le nom de fièvre typhoïde (...) contre laquelle il existe un traitement efficace et disponible dans les structures du ministère de la Santé", a indiqué vendredi ce département dans un communiqué.  Dans le cadre du suivi actif de la situation sanitaire concernant les cas groupés d'une infection intestinale ayant été détectés, le 17 novembre courant, au niveau de la localité Aghlane, commune Alougane, cercle Foum Zguid relevant de la province de Tata, le ministère de la Santé "tient à informer l'opinion publique que les résultats du laboratoire sont en faveur d'une maladie connue sous le nom de fièvre typhoïde transmise généralement par l'ingestion d'aliments ou d'eau contaminés et contre laquelle il existe un traitement efficace et disponible dans les structures du ministère de la Santé", a précisé le communiqué.
Toutes les mesures ont été prises pour traiter gratuitement tous les cas détectés, a-t-on ajouté de même source, expliquant que de plus, un traitement à titre préventif a été administré à l'ensemble des habitants de la localité. L'équipe sanitaire locale a procédé au traitement et à la désinfection des sources d'eau de consommation utilisées par la population de la localité. L'état de santé des malades est en bonne évolution et la majorité des malades hospitalisés ont quitté l'hôpital, suite à leur convalescence.
Par ailleurs, des cas groupés d'oreillons ont été détectés le 20 novembre courant par l'équipe sanitaire locale chez 24 élèves de l'école primaire Centrale Doudrar, Commune Tizaghte, Cercle d'lssafen relevant de la province de Tata, indique-t-on. Un traitement a été administré aux élèves atteints qui ont été tous mis en éviction scolaire d'une semaine pour prévenir la transmission de la maladie, relève le ministère, assurant que la maladie des oreillons est une infection virale connue et qui évolue généralement de manière bénigne.

Libé
Samedi 23 Novembre 2013

Lu 1149 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs