Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les caricatures de Charlie Hebdo alimentent la colère, selon le Qatar




Les caricatures de Charlie Hebdo alimentent la colère, selon le Qatar
Le Qatar a affirmé que la publication de nouvelles caricatures du Prophète Mohamed alimentait "la haine et la colère", alors que des appels à manifester vendredi contre ces dessins ont été lancés dans plusieurs pays musulmans.
L'hebdomadaire français Charlie Hebdo, cible d'une attaque jihadiste meurtrière le 7 janvier, a publié mercredi en Une une nouvelle caricature du Prophète représenté la larme à l'oeil et tenant une pancarte "Je suis Charlie", le slogan des manifestants qui ont défilé en France et à l'étranger.
Les autorités du Qatar, qui avaient fermement dénoncé l'attentat contre Charlie Hebdo, ont "condamné la nouvelle publication par le magazine satirique français Charlie Hebdo et d'autres médias européens de dessins offensants pour le Prophète Mohamed", dans un communiqué relayé par l'agence officielle QNA.
"La liberté d'expression ne signifie pas insulter les autres, blesser leurs sentiments et se moquer de leurs croyances religieuses", a ajouté le ministère qatari des Affaires étrangères.
"Ces actions scandaleuses ne sont dans l'intérêt de personne et vont seulement alimenter la haine et la colère", a-t-il mis en garde, en dénonçant "une violation des valeurs humaines de coexistence pacifique, de tolérance et de respect" des autres.
L'Union mondiale des oulémas, basée au Qatar et dirigée par le prédicateur Youssef al-Qaradaoui, considéré comme l'éminence grise des Frères musulmans, a de nouveau condamné les dernières caricatures, critiquant le "silence honteux" de la communauté internationale sur cette "insulte aux religions".
Mettant en garde contre "les conséquences lourdes de continuer à insulter l'islam, le Coran et le Prophète", elle a appelé à des "manifestations pacifiques" et demandé à "tous les gouvernements musulmans d'intervenir et d'exiger une loi internationale par les Nations unies criminalisant l'offense aux religions et aux prophètes".
Des oulémas soudanais ont également appelé à manifester vendredi à travers le pays, à l'issue de la prière hebdomadaire, contre la publication de ces nouvelles caricatures du Prophète Mohamed.
Des manifestations étaient aussi prévues en Iran, à l'appel d'étudiants islamistes, ainsi qu'en Jordanie, près de l'ambassade de France à Amman.

AFP
Samedi 17 Janvier 2015

Lu 298 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs