Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les cancans de la CAN




Les cancans de la CAN
Langue. Conférence de presse de la Tunisie lundi. Le responsable de la CAF pose une question liminaire à Sami Trabelsi, en français. Le technicien commence à peine sa réponse qu’il est interrompu par un journaliste : non, il doit parler en arabe! Brouhaha dans la salle. Le problème, c’est qu’il n’y a pas de traducteur entre l’arabe et le français (langue commune aux quatre équipes du groupe D), ni arabe-anglais. C’est alors Trabelsi lui-même qui dénoue la querelle linguistique en proposant d’énoncer dans les deux langues ses propres déclarations. Et tout le monde est content.
Moue. Le sélectionneur de l’Algérie Vahid Halilhodzic était plutôt détendu et souriant, lançant même quelques traits d’humour lors de la conférence de presse. A la dernière question, sur le point de savoir s’il était toujours convaincu d’avoir retenu les meilleurs joueurs, il a répondu: “C’est une question un peu démodée. Si c’est de la provocation... Je pense que c’est les meilleurs, si vous avez d’autres solutions, vous les gardez pour vous. Je fais des choix et je les assume”. Fin de la conférence et moue d’exaspération du coach Vahid, faisant non de la tête.
Jokers. “Dans un jeu de cartes, il y a deux jokers, j’utilise le premier”. C’est ainsi que Didier Six a commencé son point de presse, en réponse à une question sur son avis quant à la préparation perturbée du Togo, dont il a promis de parler mais après la CAN. Le sélectionneur a abattu son deuxième joker sur une question similaire à la fin. Entre-temps, il a ironisé: pendant ces péripéties, “mes joueurs se sont bien comportés, avaient la sérénité; je me demande, quand tout sera calme au Togo, comment ils vont supporter ce calme!”
Spécialiste. Le gardien des champions d’Afrique zambiens est passé maître dans l’art d’arrêter les penalties. Après avoir dompté le Ghanéen Asamoah Gyan en demi-finale de la CAN-2012 puis les Ivoiriens lors de la séance de tirs au but en finale, Mweene a récidivé lundi face à l’Ethiopien Saladin Said. Ce qui ne l’a pas empêché de s’incliner un peu plus tard sur un but d’Adane Girma Gebreyese (1-1).

Libé
Mercredi 23 Janvier 2013

Lu 195 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs