Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les banques chypriotes ont ouvert normalement


Mise en place d’une commission d'enquête chargée de déterminer les responsabilités



Les banques chypriotes ont ouvert normalement
Les banques chypriotes devraient retrouver une activité normale vendredi après le calme relatif qui a marqué la première journée de réouverture des guichets - fermés pendant 12 jours -, malgré l'instauration d'un strict contrôle des changes pour éviter une fuite de capitaux de l'île.
Pour éviter un effondrement du système bancaire, les autorités ont en effet limité à 300 euros les retraits par jour et par personne, à 5.000 euros par mois les paiements et virements à l'étranger, et à 1.000 euros en espèces la somme que les voyageurs peuvent emporter en quittant l'île, selon un décret valable au moins 4 jours.
A l'ouverture des banques, jeudi à midi à Nicosie, des dizaines de personnes avaient fait la queue, résignées, surtout devant les agences de la Bank of Cyprus et la Laïki, les deux plus grandes du pays, touchées de plein fouet par la restructuration exigée par les bailleurs de fonds.
Mais le flot de clients s'est rapidement tari, et les banques ont fermé en fin d'après-midi sans incident.
L'association des banques chypriotes s'est dite "satisfaite du fait que le public s'est montré confiant envers le système bancaire".
Le président chypriote Nicos Anastasiades a remercié ses compatriotes sur twitter et dans un communiqué pour leur "grand sens des responsabilités".
Le président conservateur, qui a succédé il y a un mois au communiste Demetris Christofias, a réduit son salaire de 25% et ses ministres de 20%. Tous ont renoncé à leur 13e mois.
Le gouvernement a aussi mis en place jeudi une commission d'enquête chargée de déterminer s'il y a eu "des responsabilités criminelles, civiles ou politiques" dans la crise.
Après une série de rebondissements, Chypre a accepté lundi à l'aube une réduction draconienne de son secteur bancaire en contrepartie d'une aide de 10 milliards d'euros de la troïka (Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international).
La restructuration prévoit une importante ponction sur les dépôts supérieurs à 100.000 euros à la Bank of Cyprus et la liquidation de la Laïki Bank. A elles deux, ces banques emploient 5.600 personnes à Chypre, qui compte environ 850.000 habitants.

Libé
Samedi 30 Mars 2013

Lu 140 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs