Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les bannières de la Marche




«Le Maroc digital s’habille aux couleurs du Maroc saharien ». L’initiative est citoyenne. Lancée par des facebookers passionnés du Maroc, elle n’a pas seulement pour objectif de marquer le 40ème anniversaire de la Marche Verte. 
Ceux et celles à l’origine de cette action digitale veulent aussi et surtout montrer à la face du monde  que le Maroc est saharien et que le sahara est au Maroc.
C’est une histoire fusionnelle. Les réseaux sociaux s’en sont  emparés. L’activisme digital a cela de bon : il n’a pas de frontières et permet toutes les expressions.
Ce mardi 3 novembre, des sites d’associations, de partis, d’institutions, de ministères, de la CGEM, de sites d’informations se sont habillés aux couleurs du 40ème anniversaire de la Marche Verte.
Une seule et même bannière donnant à voir une séquence de la Marche Verte, une image immortalisée d’hommes et de femmes, de jeunes et moins jeunes, drapeau dans une main et le Coran dans l’autre marchant pour libérer des terres occupées.
L’Histoire est un exercice de mémoire. 40 ans après , l’esprit de la marche verte  est plus que jamais vivace. C’est bien cet esprit fait d’engagement et de défense d’une juste cause qui est aujourd’hui dans l’ère du digital.
Sur la Toile, et à l’occasion du 6 novembre, les événements se bousculent et témoignent du même sentiment de fierté d’appartenir à un Maroc saharien. Il n’y a pas de chauvinisme ni de nationalisme déplacé car porteur de dérives  et d’excès. Juste un patriotisme, derrière un drapeau, symbole d’appartenance à une nation.  Le drapeau n’a jamais été un gadget. Il est aujourd’hui significatif de fierté et d’amour. Le patriotisme n’est pas et ne devrait pas être un gros mot.
Cette année, le 40ème anniversaire de la Marche Verte n’est pas une  célébration de circonstance.  Il se situe bien au-delà. Les années passent. Les convictions restent ancrées. 40 ans après la libération de territoires occupés, le temps de la régionalisation avancée est venu. Ce n’est pas du discours. Encore moins un mythe. C’est dans le choix de la démocratie que le Maroc vit son Sahara.

Par Narjis Reghaye
Mercredi 4 Novembre 2015

Lu 2854 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs