Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les bailleurs de fonds américains satisfaits des réalisations

Le Maroc éligible pour un second accord




Les bailleurs de fonds américains satisfaits des réalisations
Intervenant lors de la présentation du bilan, le président directeur général de MCC, Daniel Yohannes, qui a effectué, dans le cadre du suivi du projet, une visite officielle au Maroc depuis dimanche 23 au jeudi 27, a affirmé que les résultats obtenus ont dépassé toutes les prévisions.
Il a relevé qu’au regard des projets programmés, de leur mise en œuvre et des résultats obtenus, le Maroc présente tous les atouts pour un deuxième programme de coopération avec le MCC, dont les études sont en cours de finalisation.
«Nous sommes convaincus que les 700 millions de dollars d’investissements effectués au Royaume ont été utilisés de manière efficace, et que ces investissements bénéficieront à l’ensemble de la population marocaine», a affirmé le PDG du MCC.
Ce qui veut dire que les portes sont grandes ouvertes devant un deuxième financement américain dans le cadre du Compact II qui sera prochainement lancé.
«Le Maroc est éligible au Compact II qui apportera des avantages à la population. Ce second Compact sera réalisé après l’identification et l’analyse des contraintes majeures à la croissance économique. Nous sélectionnons nos partenaires soigneusement et nous sommes convaincus que les investissements effectués seront durables et que les citoyens en bénéficieront durant les prochaines années», a souligné M. Yohannes.
Pour rappel, huit axes ont constitué la toile de fond guidant la gestion du Compact I, notamment l’approche genre, les normes environnementales et sociales, la mise en harmonie avec la stratégie nationale des grands chantiers (Plan Maroc Vert, INDH, Halieutis,...) et le renforcement du capital social au profit des acteurs du développement local.
Rappelons aussi que le Congrès américain avait accordé au Maroc un don de 697,5 millions de dollars (6 milliards DH) destiné à réduire la pauvreté à travers la croissance économique. Ce programme baptisé Compact I, a ciblé de manière prioritaire les populations vulnérables et les poches de pauvreté au Maroc. Il est géré par l’Agence du partenariat pour le progrès (APP), un établissement marocain créé en 2008.

Daniel W. Yohannes chef de la direction MCC

Daniel W. Yohannes est le chef de la direction de la Millennium Challenge Corporation (MCC). Un philanthrope d’Englewood, Colorado, M. Yohannes a plus de 30 ans d’expérience dans le secteur bancaire et le développement économique. Il a été nommé directeur général de MCC par le président Barack Obama le 18 septembre 2009, et confirmé par le Sénat américain le 20 novembre 2009.
Avant sa confirmation, M. Yohannes était le président de M & R Investments, une société spécialisée dans les services financiers et le secteur des énergies renouvelables. Avant le lancement de M & R Investments, M. Yohannes était un chef de file dans l’industrie des services financiers, assumant plusieurs fonctions au cours de sa carrière, notamment comme vice-président et membre du comité de direction de la US Bank, président et chef de la direction de Colorado National Bank, et vice-président de la Security Pacific Bank (devenue Bank of America).
Passionné par la protection de l’environnement et la création de méthodes pratiques de mise en œuvre, en 2006, M. Yohannes a cofondé la New Resource Bank à San Francisco, en Californie, en vue d’investir dans des projets verts et les entreprises respectueuses de l’environnement dans la communauté. Il a également occupé le poste de président du Conseil Greenprint, un groupe de dirigeants mis en place par le maire de Denver, lequel groupe est axé sur l’amélioration de l’environnement des villes et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
M. Yohannes est actif dans sa communauté et a siégé à divers Conseils d’administration et des organisations civiles, y compris le Conseil du projet (Commission d’urgence de secours et équipement), l’Hôpital national juif, le Conseil d’administration, le Conseil national Smithsonian l’Art de Denver Museum, le Conseil d’administration de Media One (maintenant Comcast), University of Washington Michael G. Foster School of Business, Pacific Coast Banking School, Boy Scouts of America, First Trust Bank occidentale, New Resource Bank, et le comité consultatif de l’Université de médecine du Colorado.
M. Yohannes est diplômé de Claremont McKenna College avec un BA en économie et titulaire d’un MBA de l’Université de Pepperdine. Né à Addis-Abeba, en Ethiopie, il parle couramment l’amharique.
Source : http://www.mcc.gov

Libé
Mardi 2 Juillet 2013

Lu 498 fois


1.Posté par Me Emmanuel Nsambu Mungekibeni le 10/08/2013 15:08
Que le bon Dieu Bénisse Abondament tous les Bailleurs des Fonds pour le développement de l;humanité.

2.Posté par yeo yariduma le 21/02/2014 10:44
merci aux bailleurs de fonds surtout pour leur soutien à l'humanité.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs