Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les ayants droit tirent la sonnette d’alarme : Les terres collectives menacées par les mafias de l’immobilier




Les ayants droit tirent la sonnette d’alarme : Les terres collectives menacées par les mafias de l’immobilier
Les ayants droit des terres collectives se sentent menacés et harcelés  par les mafias de l’immobilier.
Un sit-in a été organisé en signe de protestation le 20 avril dans la province de Fahs Anjra (région de Tanger-Tétouan) et d’autres sont prévus dans les prochains jours dans d’autres provinces du Royaume. Motif : interpeller les autorités de tutelle sur le danger de les déposséder de leurs biens.  
Ils estiment que la complexité de la situation de ces terres collectives et les failles juridiques de leur système de gestion ainsi que la complicité de certaines autorités locales laissent les portes grandes ouvertes devant les lobbies de l’immobilier en quête de la moindre brèche pour déposséder ces paysans de leurs terres pour y implanter leurs projets.  
S’exprimant lors de la séance des questions orales, le 20 avril à la Chambre des représentants, Taïeb Cherkaoui, ministre de l’Intérieur, a expliqué que son département est déterminé à préserver les acquis de ces ayants droit et qu’il a pris les mesures nécessaires pour remédier aux problèmes liés à ce dossier.
A ce propos, le ministre a indiqué que son département a procédé au recensement des terres collectives et  déposé plusieurs demandes concernant leur enregistrement à la Conservation foncière. Un programme concernant l’enregistrement de deux millions d’hectares est déjà en cours pour la période 2011-2012, a souligné le ministre. Et d’ajouter que son département poursuit également l’opération de retrait des titres fonciers et qu’il soutient les efforts des services de topographie et du cadastre pour le bornage de ces terres.
Par ailleurs, M. Cherkaoui  a souligné que son département n’hésitera pas à sévir contre les coupables. Ainsi, il a noté que plusieurs dossiers ont été transmis au  Parquet et que la procédure d’éviction a été diligentée contre certains Nouwab qui ont failli à leur mission ou qui sont impliqués dans des affaires d’escroquerie ou de falsification en relation avec ces terres.
Pourtant, une question demeure : les assurances de Taïeb Cherkaoui sont-elles à même de dissiper les inquiétudes de ces ayants droit ? La réponse est non. Car les terres collectives posent un autre problème, celui évoqué par Najib Bouderbala, juriste, à savoir leur compatibilité avec le modèle économique dominant caractérisé par l'intégration  croissante  au  marché,  le désengagement  de  l'Etat et la concurrence entre  les  unités  de  production, laquelle se traduit, dans le domaine foncier,  par  la  recherche  des  formes  qui  devraient  permettre  l'augmentation  de  la  productivité  agricole ; objectif tracé par le plan Maroc Vert.
M. Bouderbala estime que les  caractéristiques  du  régime  collectif  l'oppose  à ce  modèle  économique de  développement.
Mais faut-il  pour  autant entraîner ces ayants droit sans  protection  dans les domaines de la spéculation et de l’économie marchande  en  leur faisant  courir  les  risques  d'une  dépossession  massive ?, s’interroge notre source.
Mais, elle  pense  qu'il  faut  l'éviter  absolument  du fait que ces  terres  collectives  constituent  le  plus  souvent  la réserve  foncière  qui  permet  aux  paysans  de  continuer à vivre à la campagne, autrement leur  dépossession  aurait  des conséquences désastreuses : exode  rural,  chômage  urbain,  tensions  sociales, etc. 

Hassan Bentaleb
Vendredi 22 Avril 2011

Lu 433 fois


1.Posté par moncef le 22/04/2011 14:42
bon article en attendant les nouveautés est le nouveau siteweb est totalment great

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs