Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les attaques contre les militaires de l’OTAN se poursuivent : Trois soldats américains tués par un homme en uniforme afghan




Les attaques contre les militaires de l’OTAN se poursuivent : Trois soldats américains tués par un homme en uniforme afghan
Au moins trois soldats américains ont été tués vendredi dans le sud de l’Afghanistan par un homme portant un uniforme afghan, selon l’armée américaine et les autorités locales.
Il s’agit de la troisième attaque de ce type cette semaine, une tendance préoccupante pour l’Otan qui forme les forces afghanes avec l’objectif de les voir assurer la sécurité du pays à sa place d’ici à la fin 2014, date du retrait prévu de la force internationale.
«Il y a eu un incident ce matin, au cours duquel un homme vêtu d’un uniforme afghan a tiré sur des militaires américains dans le district de Sangin de la province du Helmand. Trois soldats américains sont morts», a déclaré à l’AFP une porte-parole de l’armée américaine en Afghanistan. Selon le chef de l’administration de Sangin, Mohammad Sharif, qui parle lui de quatre Américains tués, ces derniers sont tombés dans un piège. «La nuit dernière, un commandant de police a invité quatre membres des forces spéciales américaines à dîner dans son poste de contrôle. Les quatre Américains ont été tués, et le commandant de police s’est enfui», a-t-il indiqué.
Sangin est l’un des bastions traditionnels des rebelles talibans dans le sud afghan. Chassés du pouvoir par les Occidentaux à la fin 2001, les talibans combattent depuis le gouvernement de Kaboul et son allié de la force internationale de l’Otan (Isaf), dirigée par les Américains.
Jeudi déjà un militaire afghan avait retourné son arme contre des soldats de la force internationale de l’Otan (Isaf) dans une province proche de Kaboul, sans en tuer aucun selon l’Isaf, qui n’a pas précisé s’il y avait eu des blessés.
Mardi, un militaire américain avait été tué dans l’est par deux hommes portant l’uniforme afghan. Selon un responsable militaire américain, les deux tireurs sont en prison et une enquête est en cours pour déterminer s’ils sont des rebelles talibans infiltrés.
Les attaques de soldats ou policiers afghans contre leurs alliés de l’Isaf se sont multipliées depuis un an, compliquant la tâche de l’Isaf et jetant de sérieux doutes sur la faisabilité de la transition sécuritaire prévue à la fin 2014.
Plus de 30 soldats de l’Isaf, qui en compte quelque 130.000 au total, sont morts en 2012 dans près de 25 attaques de ce genre au total.
Les talibans s’attribuent la plupart des attaques, affirmant avoir infiltré leurs hommes dans les rangs de l’armée ou de la police afghane. Mais la différence culturelle, génératrice de conflits, joue également un rôle important dans ces «tirs amis».

AFP
Samedi 11 Août 2012

Lu 233 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs