Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les attaques à l’arme blanche, principales formes de violences entre Palestiniens et Israéliens

Jérusalem annexée et occupée dernière en date de la série d’un week-end sanglant dans les territoires




Un homme a agressé au couteau un policier israélien lundi matin près de la Vieille ville de Jérusalem avant d'être abattu par d'autres policiers, a indiqué la police israélienne.
L'agression a eu lieu lors d'un contrôle près de la porte des Lions, à Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée par Israël. Elle est la dernière en date d'une série d'attaques à l'arme blanche contre des Israéliens ou des juifs depuis le 3 octobre.
Ces attaques sont l'une des principales formes de violences dans l'escalade en cours depuis le 1er octobre. Une attaque à la voiture bélier et au couteau a fait quatre blessés, deux soldats et deux civils israéliens, dimanche soir dans le nord d'Israël.
Un jeune Palestinien a été tué dimanche par l'armée israélienne en Cisjordanie alors qu'une attaque à la voiture bélier et à l'arme blanche a fait quatre blessés en Israël, dans un contexte de violences exacerbées qui fait craindre une troisième intifada.
Dans la bande de Gaza, un raid aérien israélien a tué tôt dimanche une Palestinienne enceinte et sa fillette de deux ans. Quelques heures plus tard, Israël a déclaré avoir déjoué une tentative d'attentat à la bombe près d'une colonie israélienne en Cisjordanie occupée. La dernière attaque de ce genre remontait au 21 novembre 2012 à Tel-Aviv, selon les autorités israéliennes.
Depuis le 1er octobre et le meurtre par balles de deux colons israéliens en Cisjordanie occupée, 24 Palestiniens ont été tués, dont sept auteurs présumés d'attaques à l'arme blanche, ainsi que quatre Israéliens, alors que de nombreuses agressions au couteau contre des juifs ou des Israéliens ont eu lieu.
Cette vague de violences fait redouter un troisième soulèvement populaire palestinien après ceux qui ont fait des milliers de morts en 1987-1993 et 2000-2005.
La chef de la diplomatie de l'Union européenne, Federica Mogherini, a annoncé qu'elle s'était entretenue séparément au téléphone avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas "au sujet de l'escalade de la violence".
La Cisjordanie occupée a été dimanche le théâtre de nouvelles violences. Un Palestinien de 13 ans a été tué par l'armée israélienne dans des heurts à Ramallah qui ont également fait au moins 20 blessés, selon le ministère palestinien de la Santé.
Près de Naplouse, au point de contrôle de Huwara, une centaine de jeunes Palestiniens ont jeté des pierres sur les soldats israéliens qui ont riposté à balles réelles, faisant au moins 55 blessés, ont constaté les journalistes de l'AFP.
Des affrontements ont par ailleurs fait douze blessés, par balles en caoutchouc ou balles réelles, à Beit Ummar près de Hébron, où un Palestinien mort de ses blessures était enterré dimanche.
Dans le nord d'Israël, deux soldats israéliens ont été blessés, dont une femme grièvement, quand un Arabe israélien de 20 ans a foncé sur eux avec sa voiture. Deux civils israéliens ont également été blessés à l'arme blanche par cet assaillant quand ce dernier est sorti de son véhicule, a indiqué l'armée. L'assaillant a été arrêté.
Des Arabes israéliens manifestaient dimanche soir dans le nord du pays, bloquant des routes et brûlant des pneus, selon la police.
En Cisjordanie occupée, la police israélienne a indiqué avoir déjoué un attentat à la bombe près d'une colonie.
Selon la Sécurité intérieure israélienne, un policier a arrêté une conductrice qui a mis le feu à des produits inflammables qu'elle transportait avec une bonbonne de gaz. L'explosion a légèrement blessé un policier et grièvement la conductrice, une Palestinienne de 31 ans, sur laquelle des documents louant les "martyrs" ont été retrouvés.
Ce type d'attaque à la bombe avait semé la terreur chez les Israéliens pendant la deuxième Intifada.
Dans la bande de Gaza, l'armée israélienne a mené dimanche avant l'aube un raid aérien en représailles au tir d'une roquette interceptée samedi soir par le système antimissiles "Dôme de fer". Elle a précisé qu'elle visait deux ateliers de fabrication d'armes du Hamas.
Dimanche soir, une roquette tirée de la bande de Gaza a touché le territoire israélien, explosant dans un champ sans faire de victime selon l'armée. On ignore si le Hamas, qui exerce une domination sans partage sur l'enclave palestinienne, ou une autre force est l'auteur des tirs de roquettes.
Le long de la barrière qui enferme hermétiquement la bande de Gaza, neuf jeunes Palestiniens -qui manifestaient avec des centaines d'autres- ont été tués vendredi et samedi par des tirs israéliens, signalant l'extension des violences à l'enclave palestinienne. Ils menaçaient de créer une brèche dans la barrière, a affirmé l'armée israélienne.
Des jeunes sont retournés dimanche braver le danger et lancer des pierres sur les soldats israéliens. Six Palestiniens ont été blessés.

Mardi 13 Octobre 2015

Lu 475 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs