Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les attachés en économie et administration du MEN entre le marteau et l’enclume

Le décret concernant leur statut demeure lettre morte




Les attachés en économie et administration du MEN entre le marteau et l’enclume
Le blocage du dossier des attachés en économie et administration bénéficiaires du changement de cadre conformément au fameux article 109 du décret 2.02.854 concernant le statut des fonctionnaires du ministère de l’Education nationale tel que modifié et complété par le décret 2.11.622 du 25 novembre 2011, se poursuit de plus belle.
Depuis presque deux ans, les fonctionnaires appartenant à ladite catégorie attendent la régularisation de leur situation administrative et financière sans que leurs doléances trouvent écho auprès  du M.E.N qui s’est contenté de publier les listes des bénéficiaires sans donner effet audit décret.
Une situation qualifiée d’insoutenable par les concernés qui ne comprennent toujours pas les lenteurs caractérisant le traitement de ce dossier qui n’a que trop traîné depuis 2007.
«Au niveau administratif, nous sommes toujours des professeurs même si on nous délivre des attestations de travail mentionnant notre nouveau cadre. En l’absence des décision et faute de régularisation, nous sommes confrontés à de nombreuses difficultes comme le cas des collègues qui ont réussi leur examen professionnel », explique un attaché en économie et administration.
Effectivement, les fonctionnaires ayant réussi les examens professionnels session 2012, n’ont pas encore bénéficié de la promotion faute de régularisation de leur situation administrative. Au vu de l’article 109 du décret 2.02.854 concernant le statut des fonctionnaires du ministère de l’Education nationale comme complété et modifié par le décret 2.11.622, ils sont des attachés en économie et administration, mais au vu de leur situation administrative ils sont toujours des professeurs. Une contradiction qui bloque toujours leurs dossiers au niveau du service de contrôle des engagements et des dépenses.
«J’ai passé l’examen professionnel de premier grade en tant qu’attaché en économie et administration, mais selon le ministère des Finances j’appartiens toujours au corps des professeurs. De ce fait, il m’est impossible de profiter de ma promotion tant que le ministre de l’Education nationale n’a pas donné effet au décret de changement de cadre», s’indigne un fonctionnaire.
D’autre part, les attachés en économie et administration se sentent lésés par la note réglementant le mouvement de mutation national des gestionnaires des services matériels et financiers des établissements scolaires. Une note qui ne leur permet pas de postuler pour le poste d’économe puisqu’elle favorise en premier lieu les intendants sans considération du grade ni de l’ancienneté.
«Des intendants ayant fraîchement intégré la Fonction publique ont décroché des postes d’économe sans même dépasser le seuil de 50 points, tandis que bon nombre d’attachés en économie et administration sont sortis bredouilles du mouvement de mutation malgré leurs bonnes notes. Le principe d’égalité des chances est encore une fois bafoué», commente un attaché, non sans amertume.
Concernant toujours le mouvement administratif, lesdits attachés travaillant au sein des délégations et des académies considèrent injuste la condition d’exercer 4 ans dans un collège afin de pouvoir postuler au poste de surveillant général ou de directeur. Comme ils exercent effectivement une fonction administrative au sein des délégations et des académies, ils appellent le MEN à reconsidérer ce critère.
« À cause de toutes ces irrégularités et bien d’autres problèmes, nous réclamons au ministère de reconsidérer ce cadre lors de l’élaboration du nouveau statut des fonctionnaires de l’Education nationale. Nous réclamons le cadre d’administrateur pour les fonctionnaires exerçant au sein des délégations et des académies, et celui d’intendant pour ceux occupant le poste d’économe au sein des établissements scolaires. Il y a besoin d’adapter le cadre avec la fonction exercée pour plus d’efficience et d’équité », demande un membre de la coordination nationale des attachés en économie et administration.
En attendant le règlement des différents problèmes liés à ce dossier, et d’après les dernières informations provenant du MEN, le décret 2.11.622 est toujours sans effet à cause de la date d’effet.

Abdelali Khallad
Samedi 27 Juillet 2013

Lu 516 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs