Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les animaux sauvages bientôt interdits dans les cirques belges




Les animaux sauvages bientôt interdits dans les cirques belges
Après la Grèce, c’est au tour de la Belgique de prendre une décision de taille pour le bien-être des animaux. Vendredi, le gouvernement belge a approuvé une loi qui prévoit notamment d’interdire la présence d’animaux sauvages dans les cirques du pays. Si le texte doit encore être approuvé par le Parlement, il pourrait donc signer la fin des numéros mettant en scène des lions ou encore des tigres.
Une décision qui n’a sans surprise pas été du goût des professionnels du secteur. “Ces animaux sont la base du cirque traditionnel”, a déclaré Maurice Agnessen, responsable d’un festival de cirque organisé à Liège. “Ils sont régulièrement en mouvement, s’amusent et se reproduisent même mieux que dans les zoos”, a t-il souligné. Pourtant, ce n’est pas la conclusion à laquelle était parvenue une enquête diligentée par le gouvernement belge en 2011, point de départ de cette nouvelle loi.
Cette enquête avait révélé la difficulté pour les cirques de garantir le bien-être des animaux. Le rapport soulignait que ces derniers manquaient d’espace, ne pouvaient pas tous se baigner et que certaines espèces qui vivent habituellement en groupe ne disposaient pas de compagnon. De plus, le non-respect des exigences de température, notamment dans les camions, avait été pointé du doigt par le Conseil du bien-être des animaux.
Pour les organisations de défense des animaux, dont Gaïa, cette loi constitue donc une “importante avancée pour le bien-être animal” en Belgique, sachant que d’autres pays avaient déjà mis en place cette interdiction : Allemagne, Hongrie, Danemark, Suède et plus récemment la Grèce. Si la loi est approuvée par le Parlement, elle entrera en vigueur un an après sa publication au Moniteur belge, le journal officiel local, a indiqué le cabinet de la ministre de la Santé Laurette Onkelinx, en charge du dossier. A partir de là, seuls les bovins, buffles, porcs, lamas, dromadaires, chameaux, furets, lapins, chiens, chats, pigeons, oies, gallinacés, perroquets, perruches, canards, chevaux, ânes, poneys, moutons et chèvres seront alors autorisés dans les cirques, a précisé le gouvernement.

Libé
Lundi 22 Juillet 2013

Lu 73 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs