Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les amateurs font leur cinéma à Oujda




Le coup d'envoi de la 3ème édition du Festival national du cinéma amateur a été donné, mercredi soir à Oujda, sous le signe '’Le cinéma et le pari du développement dans la région de l’Oriental’’. Organisée par l’Association "Message d’art pour le développement et la création", cette manifestation culturelle (25-28 octobre) ambitionne de mettre en contact des cinéastes en herbe avec des figures de proue du 7ème art. Elle se veut aussi une opportunité pour contribuer à la formation des jeunes dans le domaine de l’industrie cinématographique à travers des ateliers qui seront encadrés par des spécialistes du secteur.
La soirée d’ouverture a été marquée notamment par la présentation des membres du jury de la compétition officielle du festival. Il s’agit du réalisateur et scénariste Mohamed Ismaïl, de l’artiste et homme de théâtre Abdelhak Zerouali, et du cinéphile et directeur du Festival du film amateur de Settat, Damir Yaqouti.
Dans une déclaration à la MAP, Mohamed Ismaïl a mis l’accent sur le rôle important que jouent les festivals dédiés au cinéma amateur dans la découverte de jeunes talents, notant que les cinéastes professionnels sont appelés à aider ces jeunes et à les orienter pour qu’ils puissent développer leurs connaissances et leur savoir-faire dans le domaine du 7ème art.
Selon les organisateurs, ce festival connaît la participation de 18 courts-métrages de cinéastes amateurs représentant les villes de Rabat, Casablanca, Ahfir, Marrakech, Agadir, Ouarzazate, Midelt, Kénitra, Midelt, Témara, Berkane, Oujda, El Aïoun Sidi Mellouk et Settat.
Ce festival qui se veut une manifestation culturelle et cinématographie des jeunes pour les jeunes, a pour objectif de promouvoir la culture cinématographique et d’encourager les cinéastes en herbe, a indiqué le directeur du festival, Azzeddine Moussaoui.
Le programme de cette 3ème édition sera ponctué par des ateliers de formation axés sur l’écriture du scénario, la réalisation du film documentaire et les techniques du son et de l’image, en plus de conférences traitant du cinéma et de son rôle dans le renforcement du développement en Afrique.

 

Vendredi 27 Octobre 2017

Lu 825 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs