Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les agents de nettoyage des halles d’Essaouira en sit-in

L’ONP refuse catégoriquement de communiquer sur leur licenciement collectif




«Bonjour. Désolé. Je ne peux vous fournir aucun élément d’information sur le sujet demandé. Merci pour votre compréhension». Tel est le texte du SMS que nous a adressé le délégué de l’Office national de pêche (ONP) à Essaouira en réponse à une demande d’information à propos du licenciement collectif des agents de nettoyage des halles Tafedna et Bhibah.
Contacté dans un premier temps par téléphone, le délégué de l’ONP a prétendu ne pas pouvoir parler du sujet par téléphone et qu’on devait en discuter à son bureau.
Vendredi 6 mai 2016 à 15h45, il n’y avait personne pour accuser réception de notre demande d’information et, vers 17h08mn, la réponse de l’Office nous a été adressée sous forme de SMS qui résume tout.
A quelques mètres du bureau dudit responsable, les 13 agents de nettoyage licenciés collectivement par la nouvelle société de sous-traitance (Derichebourg) chargée par l’ONP du nettoiement des halles d’Essaouira, étaient toujours en sit-in ouvert en signe de protestation contre une décision qui les privait de tous leurs droits professionnels et sociaux.
« J’ai 18 ans de service dans la halle d’Essaouira. C’est moi-même qui avais déballé les premiers équipements. La nouvelle société a tout simplement décidé de nous renvoyer, car l’office n’a pas garanti nos droits et acquis sociaux et professionnels dans le cadre du nouveau contrat », s’indigne un agent de nettoyage.
Soutenus par l’union locale de la Confédération démocratique du travail, les 13 ouvriers en question réclament à l’ONP la protection de leurs droits tout en demandant l’intervention du gouverneur.
Jeunes et moins jeunes, ils occupent toujours un coin à l’entrée de la halle du port, assurent la propreté de l’espace, et refusent toute atteinte à leurs droits et, partant, à leur dignité.
 A souligner qu’une réunion  de coordination a eu lieu le 2 mai entre l’union locale de la Confédération démocratique du travail et le bureau syndical des ouvriers de la société d’intérim pour l’examen des derniers  développements survenus dans ce dossier.
Suite à cette rencontre, un communiqué a été publié par l’Union locale de la CDT dans lequel elle dénonce ce licenciement collectif  des ouvriers de la halle de Mogador en violation  des usages  et des lois internationales  et  exprime son soutien total à leurs décisions et revendications.
Il y a lieu de rappeler que le Groupe Derichbourg, spécialisé dans les services dédiés aux entreprises et collectivités, a remporté en 2015  le marché de gestion déléguée des services de propreté lancé par la commune urbaine de Rabat, quelques mois seulement après le démarrage du contrat de collecte et de nettoiement de la ville de Marrakech.

Abdelali Khallad
Mardi 10 Mai 2016

Lu 829 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs