Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les administrateurs repartent en grève

“La semaine de la colère” a commencé par le port du brassard




Les administrateurs repartent en grève
Les administrateurs de la Fonction publique entament aujourd’hui une grève de 24h. Ce débrayage décidé par le bureau exécutif de l’Union nationale des administrateurs  marocains s’inscrit   dans le cadre de «la  semaine de la colère». 
La semaine  a été entamée hier  par le port du brassard par l’ensemble des administrateurs.  Pour ce qui est de  la grève d’aujourd’hui, elle sera  accompagnée d’un sit-in de protestation devant le siège du ministère de la Fonction publique et d’autres sit-in au niveau régional et provincial qui auront lieu devant  les wilayas et préfectures. Le 28, les administrateurs de la Fonction publique  procéderont au retrait  de leur argent des banques,  comme le leur a recommandé  le bureau exécutif de l’UNAM.
En effet, pour faire valoir leurs revendications, le corps des administrateurs  de la Fonction publique, des collectivités locales, des établissements publics et des Chambres professionnelles ont décidé de faire de 2014, «l’année de la colère des administrateurs» contre la discrimination et la hogra. A travers ces actions militantes, entre autres qu’il a menées, l’UNAM compte protester contre  la politique de marginalisation, d’indifférence et de dévalorisation de son corps, pilier de l’administration marocaine, et ce malgré les lettres adressées au chef du gouvernement, aux ministres de la Fonction publique et des Finances.  La demande principale  de l’UNAM, somme toute légitime, consiste en  la révision du statut des administrateurs sur la base de l’égalité entre groupes ayant des compétences et assumant des fonctions similaires. Elle rejette la politique de deux poids deux mesures  du gouvernement et la disparité salariale incompréhensible entre les cadres de l’Etat, sans fondement juridique objectif, ni critères professionnels rationnels.
L’UNAM appelle les associations des droits humains, les syndicats, les associations sectorielles et professionnelles  des administrateurs et celles et ceux qui croient en la justice sociale à apporter leur soutien  aux administrateurs  dans leur lutte pour rendre justice à cette catégorie de fonctionnaires. 

Larbi Bouhamida
Mardi 25 Février 2014

Lu 1503 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs