Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les abattoirs casablancais entre la débandade de “Unuër” et les altermoiements du Conseil de la ville

Une session extraordinaire mercredi prochain. Pourquoi faire?




Les abattoirs casablancais entre la débandade de “Unuër” et les altermoiements du Conseil de la ville
Le conseil communal de la ville de Casablanca tiendra mercredi prochain une session extraordinaire pour débattre de la crise de la gestion des abattoirs de la ville après le «départ» inopiné de la société turque «Unuër» en août dernier, alors que le contrat qui la lie à l’autorité délégante devrait expirer en 2018.
Lors de cette session, une proposition sera présentée aux conseillers de la ville pour ratification. Laquelle proposition stipule que les abattoirs seront gérés par une société à économie mixte. Pour Abdelhak El Mabchour, membre de l’USFP au Conseil de la ville, cette proposition ne pose aucun problème, mais il estime que cela ne signifie pas que le Conseil passera l’éponge sur la période pendant laquelle la société turque gérait les abattoirs. 
« Nous tenons, a précisé Abdelhak El Mabchour dans une déclaration à Libé, à ce qu’une enquête soit ouverte non seulement pour élucider les circonstances du départ de la société turque, mais aussi pour éclaircir quelques points essentiels dans ce dossier, surtout ceux qui ont trait à la gestion de la société turque des abattoirs depuis 2008 ». Et d’ajouter: « Celle-ci n’a pas respecté les cahiers des charges. Au lieu de faire les investissements nécessaires relatifs aux abattoirs que ces cahiers exigent, la société turque s’est contentée d’accumuler les recettes et les bénéfices. Tout cela sans que l’autorité délégante intervienne pour faire face à ces dysfonctionnements. Nous demandons une enquête pour évaluer les pertes occasionnées par la société turque au cours de la période où elle a géré les abattoirs».
Le conseiller ittihadi défend également l’idée d’enquêter sur le projet de construction des abattoirs pour volailles à Casablanca. La société chargée des travaux de construction a demandé aux responsables de Casablanca de lui verser une somme de 36 millions de DH supplémentaires pour qu’elle puisse terminer les travaux, ce qui élève le montant global du contrat à plus de 700 millions de DH. Les responsables de la société attendent toujours que la nouvelle somme sollicitée soit débloquée par les responsables de la ville. 
« C’est un autre scandale que le Conseil de la ville peut évoquer lors de la session extraordinaire et pour lequel le ministère de l’Intérieur doit dépêcher une commission pour enquêter sur ces dysfonctionnements », a-t-il précisé.
Par ailleurs, Mohamed Dahbi, secrétaire général de l’Union générale des entreprises et des professionnels (UGEP) a estimé dans une déclaration à Libé que la proposition du Conseil de la ville de créer une société mixte pour gérer les abattoirs ne peut résoudre le problème sans la participation des chevillards dans la gestion. « Les Espagnols avaient marginalisé les professionnels dans la gestion des abattoirs, les Turcs ont fait de même, ce qui explique en grande partie leur échec. Et maintenant, le Conseil de la ville est en train de commettre la même erreur. Les chevillards ne sont pas seulement une source d’impôt, mais ils constituent également un élément essentiel pour le développement des abattoirs », a-t-il conclu. 


Mourad Tabet
Vendredi 5 Septembre 2014

Lu 1283 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs