Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les USA poursuivent leur offensive contre le terrorisme au Yémen

Quatre membres présumés d'Al-Qaïda tués par un drone




Les  USA poursuivent leur offensive contre le terrorisme au Yémen
Quatre membres soupçonnés d'appartenir au réseau Al-Qaïda ont été tués mardi avant l'aube par un drone, probablement américain, dans la région de Marib, à l'est de Sanaa, selon un responsable tribal et l'agence officielle Saba.
L'attaque intervient en pleine alerte de sécurité américaine qui a entraîné la fermeture de nombreuses missions diplomatiques des Etats-Unis dans la région dont celle de Sanaa.
Les quatre hommes étaient à bord d'un véhicule qui a été pulvérisé par quatre missiles, a précisé le responsable sous couvert de l'anonymat.
L'agence officielle yéménite Saba a confirmé l'opération en écrivant que "selon les premières informations quatre membres d'Al-Qaïda ont été tués dans un raid aérien à Wadi Abida dans la région de Marib".
Le responsable tribal de la même région a indiqué que les quatre hommes, tous des Yéménites, ont péri dans l'incendie de leur véhicule qui a été transformé en "boule de feu" par les missiles.
Deux des morts ont été identifiés, a-t-il ajouté, en précisant qu'il s'agissait de Saleh al-Taïs al-Waïli et de Saleh Ali Gouti.
La première figure sur une liste de 25 personnes recherchées pour leur appartenance à Al-Qaïda publiée dans la nuit de lundi à mardi par le ministère yéménite de la Défense.
Le ministère a affirmé que ces 25 personnes "planifiaient des attaques terroristes durant les derniers jours du ramadan et pendant la fête de l'Aïd el-Fitr".
Il a promis une récompense de 5 millions de riyals (23.000 dollars environ) à toute personne qui fournirait des informations susceptibles de conduire à l'arrestation de l'un des membres du groupe recherchés.
Cette attaque est la quatrième visant des membres présumés d'Al-Qaïda au Yémen depuis le 28 juillet. Ces attaques ont fait 17 morts.
C'est à la suite de l'interception de messages contenant des menaces d'attentats entre le numéro un d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, et Nasser Al-Whaychi, le chef de la filiale Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (AQPA) basée au Yémen que Washington a décidé de fermer ambassades et consulats, selon les médias américains.
Le premier aurait ordonné au second de perpétrer un attentat dès dimanche dernier. CNN, cependant, a rapporté que Zawahiri avait demandé à al-Whaychi de "faire quelque chose", ce qui a poussé les responsables de Washington et du Yémen à redouter une attaque imminente.
Selon l'administration américaine, "AQPA est l'organisation terroriste la plus active des filiales d'Al-Qaïda".
L'alerte sur de possibles attaques d'Al-Qaïda a entraîné aussi la fermeture d'autres ambassades occidentales notamment à Sanaa.

AFP
Mercredi 7 Août 2013

Lu 123 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs