Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les USA assurent ne pas surveiller les communications de l'ONU

Le Pape aurait été espionné par la NSA




Les USA assurent ne pas surveiller les communications de l'ONU
Les Etats-Unis ont garanti aux Nations unies que les communications de l'organisation ne sont pas et ne seront pas surveillées, a annoncé mercredi Martin Nesirky, porte-parole de l'ONU. Il a fait cette remarque lors de son point de presse quotidien.
Interrogé sur les révélations par des médias évoquant des activités de collecte de renseignement par l'Agence de sécurité nationale américain (NSA),M.Nesirky a expliqué "en août, lorsque ces rapports sont sortis, les Nations Unies avaient fait savoir qu'elles contacteraient les autorités compétentes".
"Le secrétariat de l'ONU a en effet contacté les autorités américaines",a-t-il indiqué.
L'inviolabilité des missions diplomatiques, y compris celles des Nations unies, est bien établie par le droit international. Tous les Etats membres se doivent donc d'agir en conséquence", a précisé le porte-parole.
La Maison Blanche fait face à une vague de critiques pour les pratiques de surveillance de la NSA, depuis les premières révélations d'un de ses anciens agents, Edward J. Snowden, en juin.  Pourtant, ces dernières semaines, le gouvernement américain s'est efforcé d'étouffer une nouvelle tempête diplomatique au sujet des révélations selon lesquelles l'agence de renseignement américaine a surveillé le téléphone portable de la chancelière allemande Angela Merkel pendant plus d'une décennie. Le Brésil, la France et l'Espagne ont également exprimé leur indignation concernant l'espionnage de leurs dirigeants par les Etats-Unis.  Le scandale d'espionnage a provoqué des tensions dans les relations entre Washington et certains de ses alliés les plus importants. Par ailleurs, le Pape François aurait été parmi les leaders mondiaux espionnés par l'Agence nationale de sécurité (NSA) américaine, rapporte l'hebdomadaire italien '¨Panorama'' dans son édition de mercredi. Parmi les 46 millions de communications téléphoniques interceptées en Italie, par la NSA, entre le 10 décembre 2012 et le 8 janvier dernier, figurent notamment les appels effectués de et vers le Vatican, ajoute la publication, faisant observer qu' ''on craint que les conversations sur les décisions du conclave (mars dernier: ndlr) aient été également interceptées''.

Libé
Vendredi 1 Novembre 2013

Lu 94 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs