Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les T.rex ne sont devenus énormes qu'à la fin de leur évolution




Le tyrannosaure n'est devenu un colosse qu'à la fin de son évolution et ce sont l'intelligence et les sens aiguisés de ses ancêtres qui ont permis au T.rex de se hisser au sommet de la chaîne alimentaire, révèlent les fossiles d'une nouvelle espèce de dinosaure.
Ce dinosaure de la famille des tyrannosaures, baptisé Timurlengia euotica, vivait il y a environ 90 millions d'années et avait le gabarit d'un cheval. Les ossements fossilisés, dont un crâne, découverts en Ouzbékistan entre 1997 et 2006 ont permis de combler un trou de vingt millions d'années dans le registre des fossiles. Cette découverte fournit de précieux indices sur l'évolution de cette famille de petits dinosaures de 250 kg au cours de plusieurs millions d'années pour devenir des mastodontes redoutés de six à sept tonnes.
Ces travaux parus lundi dans les Comptes-rendus de l'Académie nationale américaine des sciences (PNAS) montrent que les tyrannosaures sont devenus gigantesques rapidement à la fin de l'ère des dinosaures il y a 66 millions d'années quand ils ont totalement disparu de la surface de la Terre. Leur disparition est souvent attribuée à la chute d'un gros astéroïde qui a bouleversé le climat terrestre, entraînant une extinction animale massive. D'autres scientifiques estiment que les activités volcaniques ont également contribué à ce phénomène.
Cette équipe de paléontologues dirigée par Steve Brusatte de l'Université d'Edimbourg au Royaume-Uni, explique que l'étude de l'empreinte du cerveau de ce dinosaure sur le crâne à l'aide d'un scanner, révèle que cet ancêtre des T.rex était déjà intelligent et doté d'un sens de l'ouïe et de l'odorat très développés ainsi que d'une vision perçante.
Ces qualités lui ont permis de grimper jusqu'au sommet de la chaîne alimentaire préhistorique, concluent ces scientifiques qui ont examiné une collection de fossiles de tyrannosaures découverts dans le désert du Kyzylkoum dans le nord de l'Ouzbékistan et conservés à l'Université d'Etat de Saint-Pétersbourg en Russie.
Le crâne de ce tyrannosaure adulte était beaucoup plus réduit que celui d'un T.rex qui est d'environ la taille d'un ballon de basket et dont plusieurs fossiles ont été mis au jour en Amérique du Nord. Cela indique que le Timurlengia euotica était assez petit, notent ces scientifiques.
Mais son cerveau avait déjà toutes les caractéristiques de celui du T.rex, a souligné lors d'une conférence de presse à Washington, Hans Sues, qui dirige le département de paléobiologie du Musée national d'histoire naturelle, un des principaux coauteurs de cette découverte.
Il avait également des dents acérées et de longues pattes qui lui permettaient probablement de courir vite.

Mercredi 23 Mars 2016

Lu 801 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs