Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Sanctions occidentales contre la Russie Une aubaine pour les exportations marocaines ?

L’embargo US fait obligation aux opérateurs de conclure leurs transactions dans des devises autres que le dollar




Les Sanctions occidentales contre la Russie Une aubaine pour les exportations marocaines ?
Les sanctions européennes et américaines, introduites la semaine dernière contre la Russie, seront-elles bénéfiques aux exportateurs marocains des fruits et légumes? En effet, les produits alimentaires européens et américains ne sont désormais plus les bienvenus dans le marché russe. Un embargo total a été décrété contre le bœuf, le porc, la volaille, le poisson, le fromage, le lait, les légumes et les fruits en provenance des  Etats-Unis et de l’Union européenne, de l’Australie, du Canada et de la Norvège.
Une interdiction à fort enjeux économiques puisque les exportations de produits agricoles européens vers la Russie ont représenté 11,8 milliards d’euros en 2013, soit 9,9% du total des exportations de l’UE vers la Russie. Les fruits, les fromages, la viande de porc et les légumes constituent les quatre principaux secteurs agricoles d’exportation et représentent un total de 3,7 milliards d’euros en 2013.
Selon Omar Mounir, président de l’Association professionnelle des exportateurs des fruits et des légumes (APEFL), il est encore trop tôt pour parler d’une aubaine pour les exportateurs marocains. «La riposte de la Russie contre les sanctions européennes et américaines vient de tomber et du coup, on ne peut, pour le moment, évaluer ses effets économiques sur le marché marocain», nous a-t-il précisé avant d’ajouter : «Maintenant, on observe les choses de loin en attendant de saisir les opportunités que nous offre cet embargo sur la Russie».
Pour le président de l’APEFL, crise ou pas, les relations économiques et commerciales entre Rabat et Moscou sont au beau fixe et devraient s’améliorer davantage. «Nos exportations vers la Russie sont passées de 4% en 2008 à 12% en 2012 et sont susceptibles  d’augmenter davantage notamment avec la signature de plusieurs conventions entre les deux pays au cours de cette année. Des accords qui ont englobé au-delà des fruits, légumes et agrumes, le tourisme et l’importation de blé», nous a-t-il indiqué avant de poursuivre : «Le Maroc est invité également à participer en septembre prochain au Salon agroalimentaire organisé à Moscou sans parler de la réunion de la commission mixte russo-marocaine qui se tiendra au même mois à Rabat, ce qui permettra l’ouverture d’autres perspectives pour les relations commerciales entre les deux pays».    D’après lui, le positionnement du Maroc sur le marché russe n’a pas été une simple opportunité économique mais plutôt une nécessité. «Après notre crise avec l’UE concernant les légumes, il est devenu primordial voire vital de diversifier notre clientèle et la Russie a été l’un des marchés sur lequel on a parié», nous a-t-il expliqué. Pourtant, une question demeure : l’opportunité offerte par le marché russe ne se révèle-t-elle pas une chimère avec la dépréciation de la monnaie russe? «Nos transactions avec les Russes se font en dollar et vu le contexte d’embargo actuel, on est prêt à faire nos transactions en dirham ou en rouble. On est prêt même à établir des formes de troc. Il faut savoir qu’on est déficitaire vis-à-vis de la Russie au niveau de la balance commerciale, situation due essentiellement aux  importations de produits pétroliers», a conclu le président de l’APEFL.

Hassan Bentaleb
Samedi 9 Août 2014

Lu 1450 fois


1.Posté par farid le 08/08/2014 16:18
C est maintenant que le maroc doit sortir son grand jeux ,la diplomatie marocaine a parié sur l économie russe après la stupide polémique sur les taxes imposer par Bruxelles pour contrer les exportations des fruits et légumes marocaines entrant dans l E.U.
Le Maroc devrait se rendre en Russie pour le mois de septembre ,c est a la diplomatie marocaine de.profiter de la situation économique très favorable a notre économie en panne de vitesse ,sachant que l espagne exporte en fruits et légumes vers la Russie près de 300 millions de dollars par ans.Comme on dit qui va a la chasse perd sa place.

2.Posté par Samir le 10/08/2014 09:29
Une commission mixte maroco-russe doit avoir lieu début septembre prochain à Rabat et une imposante délégation russe y est attendue...
SM Mohamed VI devait aussi se rendre en Russie mais avait reporté son voyage pour Octobre, j'espère que ce voyage sera maintenu !! Inchallah le Maroc récupèrera après le coup bas de Bruxelles !!

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs