Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Oscars s’emparent du fléau de l’esclavage en sacrant “12 Years a Slave”




Les Oscars s’emparent du fléau de l’esclavage  en sacrant “12 Years  a Slave”
Le drame sur l’esclavage “12 Years a Slave” a été sacré meilleur film aux Oscars, laissant “Gravity” faire une razzia sur les prix techniques, lors d’une soirée teintée de politique qui a également distingué Cate Blanchett et Matthew McConaughey.
“Je dédie ce prix à toutes les personnes qui ont enduré l’esclavage et aux 21 millions de personnes qui sont encore sous le joug de l’esclavage aujourd’hui”, a déclaré le Britannique Steve McQueen en recevant l’Oscar du meilleur film, aux côtés de son coproducteur Brad Pitt, qui a vécu le travail sur le film comme “un privilège”. “12 Years a Slave” raconte le destin édifiant et véridique de Solomon Northup, un homme libre enlevé et réduit à l’esclavage pendant 12 ans quelques années avant la Guerre de Sécession. 
Le film a également remporté le trophée du scénario adapté et valu à la Mexicano-Kenyane Lupita Nyong’o, devant une salle debout, l’Oscar du second rôle pour son rôle d’esclave martyrisée.
Vêtue d’une sublime robe plissée bleu ciel au décolleté plongeant, l’actrice de 31 ans- dont c’est le premier film — a déclaré entre deux sanglots: “Que cette statuette dorée me rappelle toujours, ainsi qu’à tous les enfants, que quelle que soit votre origine, vous avez le droit de rêver”.
La politique s’est également invitée dans le discours de remerciements de Jared Leto, Oscar du second rôle pour  son rôle poignant de transsexuel séropositif dans “Dallas Buyers Club”. L’acteur de 42 ans s’est ainsi adressé “à tous les rêveurs du monde, dans des endroits comme l’Ukraine et le Venezuela”, actuellement en proie aux soubresauts politiques. “Je veux leur dire: nous sommes là (...) et nous pensons à vous”. “Dallas Buyers Club”, un drame sur l’aube de la pandémie de sida, a également enlevé les Oscars du maquillage et du meilleur acteur pour Matthew McConaughey, qui a remercié Dieu et sa famille, avant de lancer avec son fort accent texan son expression fétiche, répétée — et raillée — à l’envi pendant toute la saison des prix hollywoodiens: “All right, all right, all right...”. 

Meilleur film
12 Years a Slave
Meilleur realisateur
Alfonso Cuaron, Gravity
Meilleur acteur
Matthew McConaughey, Dallas Buyers Club
Meilleure actrice
Cate Blanchett, Blue Jasmine
Meilleur acteur dans un second rôle
Jared Leto, Dallas Buyers Club
Meilleure actrice dans un second rôle
Lupita Nyong’o, 12 Years a Slave
Meilleur film d’animation
Frozen, La reine des neiges
Meilleur film étranger
La Grande Bellezza (Italie)
Meilleur documentaire
Twenty Feet From Stardom
Meilleur court métrage d’animation
Mr Hublot de Laurent Witz et Alexandre Espigares
 


Mardi 4 Mars 2014

Lu 558 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs