Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Nuits ramadanesques se poursuivent dans la province des Rhamna : Valoriser l'art du Madih et du Samaâ




Les Nuits ramadanesques, organisées par la Fondation Rhamna pour le développement durable, ont débuté récemment par un spectacle "Samaâ et Madih", présenté par le groupe tangérois de Saâd Tamsamani qui a gratifié le public d'un récital de bonne facture.
La cérémonie d'ouverture de cette manifestation s'est déroulée en présence du gouverneur de la province des Rhamna, M. Farid Chourak, du président de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz, M. Hamid Narjiss, des élus et des membres de la Fondation.
Un public nombreux a assisté à cette soirée qui ouvre le cycle des "Samaâ et Madih" de cette édition, qui prend fin le 4 septembre prochain.
Aux côtés de l'aspect spirituel propre au Ramadan, mois de piété et des œuvres pies, le programme de cette manifestation comporte des activités sociales, culturelles et sportives au service des objectifs du développement durable.
La Fondation Rhamna a organisé, en prélude à ces activités, un Iftar collectif au profit des pensionnaires du centre de redressement des mineurs de la ville de Benguérir, dans le cadre de l'ouverture sur cette catégorie sociale et la promotion des valeurs de solidarité.
Dans une déclaration à la MAP, Tarek El Allam, membre du conseil d'administration de la Fondation Rhamna, a indiqué que cette manifestation s'inscrit dans le cadre des objectifs du développement durable et de la politique de proximité dans le traitement des questions éducatives et sociales touchant les jeunes, les enfants, les orphelins et les démunis.
La Fondation, qui initie des Iftars collectifs dans le but d'encourager la convivialité et la communication, va distribuer des denrées alimentaires au profit de 1.500 personnes dans différentes zones de la province, a-t-il noté, ajoutant que le programme de cette année prévoit également des tournois de football de quartiers, une colonie de Ramadan, des ateliers de peinture et de théâtre pour les enfants.
Il a, par ailleurs, relevé que le principal objectif reste la valorisation de l'art du Madih et du Samaâ et à le faire aimer des générations montantes, tout en contribuant à installer les valeurs de solidarité et de partage entre les différentes classes sociales.

MAP
Mardi 31 Août 2010

Lu 206 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs