Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Les Nuits photographiques d’Essaouira”, un Festival dédié à l'art photographique marocain




“Les Nuits photographiques d’Essaouira”, un Festival dédié à l'art photographique marocain
"Les Nuits photographiques d’Essaouira" ont été créées pour jeter la lumière sur l'art photographique marocain, a affirmé le fondateur de ce festival, Stéphane Kossmann. ''Nous avons consacré plus de 3 ans de préparation intense pour créer cette manifestation d’envergure internationale", a-t-il indiqué dans une déclaration à la MAP, faisant savoir que "les Nuits photographiques d’Essaouira" ont été créées dans la continuité des Nuits photographiques de Pierrevert (France).
Selon Stéphane Kossmann, cette manifestation culturelle qui s’est déroulée du 6 au 8 octobre se veut un festival basé sur le principe de la rencontre et de l’échange autour d’une même passion : la photographie. Pour cette 1ère édition, les organisateurs ont reçu plus de 200 candidatures. ''Cependant nous n’avons retenu que 58 dossiers qui seront présentés sous forme de projections nocturnes", a-t-il indiqué.
La directrice artistique de cette manifestation culturelle, Nathalie Locatelli, a pour sa part, relevé que ce festival a l’ambition de créer des rencontres entre photographes de tous horizons, Marocains et étrangers, de tout genre et de tout âge et de partager cette vision de leur pays avec le public avec deux mots d’ordre : qualité et convivialité. Cette première édition est en effet dédiée au Maroc, au regard des photographes marocains mais aussi des photographes étrangers, nombreux à avoir été séduits par la beauté de ce pays, a-t-elle ajouté.
Ce festival reste très ouvert et ne s’enferme dans aucun thème: de l’argentique au numérique, de la photographie documentaire à la photo conceptuelle, vernaculaire ou familiale, professionnelle ou amateur. Il s’agit à la fois de donner la possibilité tant aux professionnels qu’aux amateurs de montrer leurs travaux photographiques mais aussi d’échanger sur la pratique dans toutes ses spécificités, a-t-elle précisé. "Nous espérons renouveler par la suite notre partenariat pour que -les Nuits photographiques d’Essaouira- deviennent l’un des rendez-vous incontournables de l’agenda culturel souiri", a souligné de son côté, Kaoutar Chakir responsable de la logistique et responsable au sein de l’Association Essaouira Mogador.
Rappelons que cet événement culturel a connu la participation de près de 31 photographes marocains et 26 photographes internationaux, dont les œuvres ont été exposées et projetées dans trois lieux de la ville : Institut français, le Bastion Bab Marrakech et le centre culturel Dar Souiri. Un hommage a, par ailleurs, été rendu au couple franco-marocain, Sabrina et Roland Michaud, qui se sont rencontrés au Maroc, il y a de cela 60 ans et ont consacré leur vie à la photographie. Le jury de ce festival se composait de l’artiste Daoud Aoulad-Syad, Nathalie Locatelli, Stéphane Kossmann, François Xavier Emery et El Houcine Baladi.  

Mardi 11 Octobre 2016

Lu 1062 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs