Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Néandertals avaient au moins deux traditions pour la taille des bifaces




Les Néandertals avaient au moins deux traditions pour la taille des bifaces
L'image des hommes de Néandertal au comportement sauvage et à la faible intelligence est peu à peu en train de disparaître. De nombreuses études ont montré que notre cousin disparu était aussi intelligent que nous, pratiquait l'art, les rites funéraires, et possédait de nombreux outils complexes. Une archéologue de l'université de Southampton en Angleterre vient de publier une étude où elle décrit les techniques de taille de pierre pour les haches. Elle définit l'existence de deux styles distincts, montrant qu'il existait au moins deux cultures différentes chez les Néandertals en Europe du Nord.
Le docteur Karen Ruebens a étudié pas moins de 1.300 outils en pierre, provenant de 80 sites archéologiques situés en France, Belgique, Allemagne, Angleterre et Pays-Bas. De ses observations, elle a déduit qu'il existe deux types de bifaces utilisés pour les haches, l'une présente en France et en Angleterre, l'autre en Allemagne. Pour appuyer sa théorie, elle décrit une zone de transition en Belgique et aux Pays-Bas où les outils possèdent des caractéristiques hybrides des deux techniques. Dans la zone ouest, les bifaces sont symétriques et triangulaires, alors qu'à l'est, ceux datant de la même époque sont asymétriques.
"La zone de transition en Belgique et nord de la France indique qu'il existait des contacts entre les deux groupes. Cette zone était une sorte de meleting-pot d'idées où les groupes nomades se rencontraient, s'influençant les uns et les autres et laissant derrière eux des bifaces plus variés" explique le Dr Ruebens.
Pour les Néandertals, qui vivaient en Europe entre 115.000 et 35.000 ans avant nous, la sculpture d'outils était un art qui se transmettait de génération en génération, et les techniques variaient assez peu pour qu'on retrouve des traces évidentes dans les couches du sol. Sculpter ses outils n'était pas seulement un geste technique uniquement dicté par la nécessité, cela revêtait un réel intérêt social, avec son lot de traditions.
"Il existait un mécanisme fort d'apprentissage social chez les Néandertals, et cela nous renseigne sur la stabilité et la connectivité de leurs populations", indique le Dr. Ruebens.

Maxisciences
Mercredi 28 Août 2013

Lu 407 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs