Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Nations unies craignent une spirale de violence au Mali




Les Nations unies craignent une spirale de violence au Mali
L'ONU redoute une spirale de "violence catastrophique" au Mali où Gao, la plus grande ville du Nord du pays, était le théâtre ces derniers jours de violences de la part des groupes islamistes armés qui ont réussi à s'y infiltrer pour combattre "les mécréants".
La Haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Navi Pillay, a lancé mardi un appel solennel à tous les protagonistes du conflit pour qu'ils "empêchent les représailles", estimant que "les attaques et les ripostes risquent d'entraîner le Mali dans une spirale de violence catastrophique".
Sur le terrain, les jihadistes du Nord du Mali ont reçu le soutien d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), basée au Yémen, qui a qualifié "la croisade contre l'islam" menée par la France de "déclaration de guerre contre l'islam et les musulmans".
Une guerre "plus obligatoire pour les musulmans les plus proches" du théâtre des combats, "pour ceux dont la France a utilisé le territoire pour lancer" son opération et "pour les musulmans vivant dans les pays qui aident la France dans cette croisade", selon l'organisation.
A Gao, à 1.200 km au Nord-est de Bamako, où ont eu lieu vendredi et samedi les premiers attentats-suicide de l'histoire du Mali, ainsi que des combats de rues opposant dimanche des groupes de jihadistes à des soldats maliens et français, la situation reste tendue. Le principal marché de la ville était quasi-désert, la majorité des boutiques fermées, a constaté un journaliste de l'AFP. Des patrouilles maliennes et nigériennes sillonnaient les rues.
Les forces de sécurité continuent par ailleurs de découvrir quotidiennement à travers la ville des stocks de munitions et d'explosifs.
Les deux attentats-suicide contre l'armée malienne à un poste de contrôle à l'entrée nord de Gao et les affrontements de dimanche sont dus au Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), groupe islamiste également dénoncé pour ses activités criminelles, dont le trafic de drogue qui occupait totalement la ville depuis juin 2012 et auteur de nombreuses exactions.
L'armée malienne a par ailleurs repris, sans combat, le contrôle de Ménaka (Nord), à 80 km de la frontière nigérienne, où les rebelles touareg du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA, l'Azawad étant le nom touareg de la région du Nord du Mali) s'étaient installés depuis le 5 février.
L'Union européenne a annoncé mardi la reprise de son aide publique au Mali, gelée après le coup d'Etat de mars 2012.

AFP
Jeudi 14 Février 2013

Lu 451 fois


1.Posté par plékhanov le 14/02/2013 12:51
C'est,avec la complicité de l'Occident qui ne désespère pas encore d'envahir le gigantesque marché algérien et le laisser faire de l'ONU, le cadeau des généraux d'Alger à l'Afrique.

Dans un premier temps,ils avaient rejeté le verdict des urnes,provoquant du même coup la riposte des barbus qui auraient vite fait de montrer les limites de leur politique et auraient été désavoués par le peuple s'ils avaient accédé au pouvoir.

Ensuite,après une guerre civile qui est encore loin d'être terminée,est né le mouvement AQMI,cheval de Troie d'Al Quaïda et allié des criminels du Polisario,un autre avorton du régime putschiuste algérien.

Pour le reste, leurs faux calculs , leurs magouilles au sujet du problème tourougui, abject héritage du colonialisme français qui avait rêvé d'une certaine grande Algérie française et dénaturé à dessein la carte géographique de la région.

Aujourd'hui,l'ONU exprime son cynisme sur les risques de troubles au Mali!Nous commençons à nous y habituer après tout...

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs