Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Nantais donneront un concert à la Villa des arts à Rabat : Rabat surfe sur la vague Orange Blosson




La musique électro world orientale est au menu du concert que donnera Orange Blosson, mercredi 1er juillet, à 20h,  à la Villa des arts de Rabat. Le groupe nantais proposera à cette occasion une musique empreinte de chants arabes, percussions tribales, violons tziganes et agrémentés de samplers et des guitares électriques pour un show coloré et ouvert sur le monde.
Avec Najoi Bel Hadj au chant, Carlos Arenas Robles à la batterie-percussion, Matthias Vaguenez à la percussion et Pierre-Jean Chabot au violon, la soirée s’annonce palpitante, tant l’univers musical d’Orange Blossom séduit par son style mêlant magistralement musique occidentale et sonorités métissées et orientales (musique électronique pure et world music d'influences arabe et occidentale).
Un merveilleux voyage sur les chemins orientaux de l’univers musical du groupe français. Orange Blossom est le fruit de la rencontre musicale, en 1993, de Pierre -ean Chabot (violon) et Jay C. (percussions et chant). Au début de l'année 1994, Éric (orgue) intègre le groupe. Celui-ci  groupe se stabilise en 1995 avec l'arrivée de Carlos Robles Arenas à la batterie et au djembé (il s'occupera également des samples), puis le départ d'Éric. Les influences musicales revendiquées par le groupe sont alors Transglobal Underground, Tricky, Minimal Compact et Tindersticks.
Après deux cassettes audio auto-produites, leur premier album, Orange Blossom sort en mai 1997 sur le label Prikosnovénie et se vend à 15000 copies. Avant la sortie du second album, le groupe subit plusieurs influences, notamment dans le domaine des musiques ethniques et traditionnelles. Il rencontre et collabore avec plusieurs artistes étrangers, comme le percussionniste Yelemba d'Abidjan ou le collectif égyptien Ganoub, avant de se lancer dans une tournée en Egypte, en France et en Belgique. Mais le chanteur Jay C. n'adhère plus à ces influences et se sépare du groupe en 2000 pour créer Prajna. En 2001, Mathias Vaguenez (percussionniste) et Layla Chaouiya (chanteuse) se joignent aux deux autres musiciens. Le groupe travaillera durant deux ans sur un nouvel album, Everything Must Change, qui est sorti le 28 février 2005 chez Bonsaï Music.

Mercredi 1er juillet 2009
Villa des Arts de Rabat
10 rue Beni Mellal.


Mounir ADIL
Mardi 23 Juin 2009

Lu 311 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs