Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Mayas sont morts d'un faible manque de pluie




Une étude publiée dans la revue Science montre que la sécheresse est en partie responsable de la disparition des Mayas, mais qu'elle a été moins forte que ce que les scientifiques pensaient: «Aucune estimation fiable n'avait été réalisée sur la gravité de cette sécheresse, mais certains avaient suggéré des scénarios extrêmes», relève le site Fox News.
Menées par le Centre pour la recherche scientifique du Yucutan au sud du Mexique, ces recherches se fondent sur l'étude de trois lacs et d'une stalagmite précise le site Science et avenir, ce qui permet de connaître l'équilibre «entre l'évaporation et les précipitations» de l'époque. Les résultats établissent qu'une faible réduction des précipitations annuelles de 25% à 40%, due au manque d'orage en été, avait suffi à épuiser les réserves d'eau de la région entre 800 et 950 après J-C:
 «L'été est la saison principale pour la culture et la reconstitution des systèmes de stockage d'eau douce chez les Mayas. Les perturbations sociétales et l'abandon des villes sont les conséquences probables de graves pénuries d'eau qui se sont répétées chaque été.»
Les caractéristiques de la sécheresse responsable de la perte des Mayas sont similaires à celles prévues dans un futur proche pour cette même région par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec). Les chercheurs voient alors dans cette conclusion comme un message d'alerte, relève le site de la BBC:
 «Ce qui semble être une diminution mineure de la disponibilité en eau peut avoir des conséquences durables et importantes. Le problème n'est pas propre à la péninsule du Yucatan, mais s'applique à toutes les régions dans des contextes similaires où l'évaporation de l'eau est forte.»
Les Mayas ont prospéré pendant près de 6 siècles et sont réputés pour être l'une des civilisations les plus riches du Nouveau Monde. Ils sont à l'origine d'avancées spectaculaires dans les domaines de l'astronomie, l'architecture, les mathématiques, l'art et l'écriture. Et c'est aussi en se fondant sur la civilisation maya que certains pensent que la fin du monde aura lieu le 21 décembre 2012.

Slate.fr
Mercredi 29 Février 2012

Lu 410 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs