Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Marocains représentent la principale nationalité non-européenne en Belgique

Selon un rapport du Centre belge pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme




Les Marocains représentent la principale nationalité non-européenne en Belgique
Les Marocains représentent de loin la communauté la plus importante parmi les ressortissants étrangers hors Union européenne établis légalement en Belgique. 
Selon le dernier rapport du Centre belge pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme sur les «Migrations et populations issues de l’immigration en Belgique», la communauté marocaine comptait 83.271 personnes au 1er janvier 2013, soit 28,5% du total des non-Européens. Et ce, en dépit d’une importante régression constatée ces deux dernières décennies.
En effet, « la population de nationalité marocaine diminue très nettement, de la même  façon que la population turque à laquelle on la compare souvent. Elle a, en effet, diminué de 47% depuis le maximum historique qu’elle avait atteint en 1992. Pourtant, l’immigration  marocaine est actuellement à un niveau très élevé et le solde migratoire reste positif », souligne le rapport. 
Après de fortes hausses entre 1961 et 1992, la population de nationalité marocaine a connu un important déclin, passant de 140.000 en 1993 à 80.000 courant 2002 (90.657) et 2003 (83.641). Avant de stagner et de régresser à nouveau.
Estimée à 106.840 personnes au 1er janvier 2001, la communauté marocaine a également connu des baisses significatives durant la décennie 2000-2010 pour s’établir à 83.271 au 1er janvier 2013, contre 86.054 au 1er janvier 2012, soit une baisse de 2.783 personnes. 
Les auteurs du rapport expliquent ce déclin par une réalité bien loin des départs des Marocains de Belgique. Selon eux, «tout comme c’est le cas pour les Turcs, cette diminution de la présence marocaine en Belgique  résulte moins des départs que de l’ampleur des changements de nationalité observés depuis le  milieu des années 80». 
Quelles que soient les causes de cette baisse, les Marocains restent en tête des ressortissants étrangers hors UE installés en Belgique. D’après le rapport, ils viennent loin devant les Congolais (RDC, 20.066, au 1er janvier 2013), les Américains (11.526), les Chinois (10.454), les Algériens (10.075), les Camerounais (10.035), les Indiens (8.864) et les Brésiliens (7.463).
Réalisé conjointement avec l’Université catholique de Louvain (UCL), le rapport s’est aussi intéressé à une féminisation progressive de la population étrangère.
«Durant les années 80, les pratiques de regroupement familial ont engendré une féminisation progressive de la population étrangère. Cette tendance s’est confirmée et même accentuée à partir du milieu des années 90», indique le rapport. Et d’ajouter : «A côté du regroupement familial, d’autres éléments  peuvent être mobilisés pour expliquer cette a été marqué par le développement de nouvelles migrations spécifiquement féminines notamment en  provenance de Thaïlande, des Philippines, d’Ukraine, de Russie ou encore de certains pays  d’Amérique latine ». 

Alain Bouithy
Mercredi 29 Janvier 2014

Lu 1528 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs