Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Marocains dans l’imaginaire espagnol




“Le Maroc dans
l’opinion publique
 espagnole: imaginaire, préjugés et stéréotypes”, écrit par le
sociologue-journaliste Mohamed Boundi a été présenté au Salon du Livre de Madrid 2016 (27 mai - 12  juin).
Il fait le diagnostic
des relations
maroco-espagnoles dans les moments de crise .


Il s’agit d’un essai sociologique qui se propose de décortiquer le discours des médias espagnols sur le Maroc. Historiquement, les tensions entre les deux Etats sont récurrentes dans les relations bilatérales à tel point qu’elles avaient conduit à des conflits armés, à une décolonisation graduelle et à des appréhensions aux plans économique, territoriale et culturel.
Dans l’optique des moyens de communication, les relations entre le Maroc et l’Espagne sont régies par un constant échange de regards chargés parfois d’amour et d’autres de haine. La majeure partie de ce qui s’écrit dans la presse et ce qu’exprime l’opinion publique en Espagne en général à l’égard du Maroc est dominée par une ignorance quasi-totale de ses réalités et du fonctionnement de ses institutions.
L’intérêt que manifeste la presse espagnole à l’égard du Maroc dans les deux dernières décennies  se traduit par la publication du grand volume d’informations  et commentaires pour informer ses lecteurs des réformes entreprises au royaume et des attentes de ses citoyens qui aspirent à la gestion de leurs affaires de manière équitable. Rares sont toutefois les études universitaires sur le système politique marocain qui se sont intéressées aux relations entre d’une part, les élites et d’autre part l’institution monarchique, l’administration et les assemblées élues.
Pour un suivi exhaustif de l’actualité marocaine, la majorité des grands quotidiens espagnols (La Vanguardia, La Razon, ABC, El Mundo, el Periodico, Publico et El Pais) disposaient,  jusqu’au début de la grande crise en 2007, de correspondants permanents au royaume. Leur mission consiste à informer régulièrement de l’actualité marocaine, élaborer des chroniques et interviewer les acteurs politiques et sociaux à chaque fois que surgit un événement susceptible d’intéresser l’opinion publique espagnole. Spécialisés dans l’analyse de la politique intérieure du Maroc, ils assument théoriquement une mission à la fois informative et pédagogique.
Le présent ouvrage analyse précisément le degré de contribution de la presse au débat sur la perception du système politique et l’image qui se fait du Maroc auprès de la société civile d’Espagne. En dépit de la différence d’approches, la presse espagnole enregistre de hauts indices de diffusion  lorsque les relations bilatérales traversent des moments délicats. En périodes normales, elle traite avec assiduité les classiques questions (mouvement islamique, immigration ou pêche). Il serait logique de nous interroger sur les raisons pour lesquelles la presse espagnole se montre plus généreuse en commentaires, analyses et critiques à l’égard du Maroc lorsque les relations entre les deux pays traversent une période de brouille. Cette occurrence nous interpelle à prendre au sérieux cette attitude et à égrener les raisons qui justifient l’abondance d’articles de presse. Pendant des décennies, les correspondants espagnols commentaient des questions qui sont considérées comme étant des tabous au Maroc. Aujourd’hui, avec l’évolution de la praxis politique, certains hebdomadaires de la presse indépendante marocaine passent outre cette limitation en rompant les mêmes tabous comme si l’heure était venue de reprendre le témoin et affronter la réalité avec toutes ses conséquences.
Il est judicieux de nous interroger aussi sur les raisons qui ont conduit à la préoccupation de l’opinion publique espagnole pour la situation politique et militaire du royaume ainsi que sur l’inusuel intérêt des médias pour tout ce qui affecte l’autre rive du Détroit de Gibraltar.
Parmi les événements les plus significatifs au début du XXIe siècle, trois moments-clés dans les relations maroco-espagnoles méritent d’être cités : la tension surgie entre les deux gouvernements en relation avec l’immigration irrégulière en été 2001, la crise diplomatique provoquée par le rappel pour consultation de l’ambassadeur du Maroc à Madrid, en octobre de la même année, et, l’incident de l’îlot de Toura/Leila (Persil pour les espagnols) en juillet 2002. De nombreux citoyens marocains furent également inculpés pour leur présumée participation aux attentats du 11 Mars 2004 contre les trains de banlieue de Madrid.
Pour diverses considérations, les relations avec le Maroc occupent une place particulière dans la politique générale de l’Espagne pour la simple raison qu’elles sont différentes de celles que celle-ci entretient avec ses voisins européens. Si la solution des contentieux de Madrid avec Paris et Lisbonne intervient au sein de l’Union Européenne, dans le cas du Maroc entrent en jeu de nombreux facteurs compte-tenu de la complexité des relations dans les domaines humain, économique, social et stratégique. Il est à fois un Etat africain, arabo-berbère et musulman. Son système politique est en phase de transition démocratique depuis 1998, avec une monarchie constitutionnelle pleinement intégrée dans le tissu sociopolitique. D’autant plus, 766.622  marocains sont légalement établis en Espagne (statistiques officielles espagnoles actualisées au 1er janvier 2016), un facteur déterminant pour la réussite de la convivialité entre les sociétés civiles dans les deux Etats.
Ce sont-là les aspects qui constituent les figures de contraste et de rapprochement entre les deux Etats, et, qui suscitent en même temps la curiosité de l’opinion publique espagnole qui a vécu sa transition démocratique en 1978. Interviennent également d’autres facteurs qui justifient l’élaboration d’une étude pareille, telles les perceptions de la société espagnole à l’égard du Maroc et ses institutions pendant les périodes de tension dans les relations bilatérales.

Mardi 28 Juin 2016

Lu 1960 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs