Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les MRE des Etats-Unis invités à jouer un rôle plus actif dans le développement du Maroc

La diaspora marocaine peut jouer un rôle de «levier» voire de «lien» pour le développement des relations avec les Etats-Unis




Les MRE des Etats-Unis invités à jouer un rôle plus actif dans le développement du Maroc
Le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger (MRE), Abdellatif Mâazouz, a invité, dimanche à New York, les Marocains établis aux Etats-Unis à jouer un rôle plus actif dans le processus de développement socio-économique du Royaume.
«De par leur habilité, leurs connaissances, leurs compétences et leurs expériences, les Marocains résidant aux Etats-Unis peuvent être plus actifs dans tout ce qui touche au développement du Royaume», a-t-il déclaré à la MAP, à l’issue d’une rencontre avec les membres de la communauté marocaine résidant à New York et dans les Etats environnants.
Les grands chantiers économiques, sociaux et politiques lancés dans le Royaume, ainsi que les domaines de contribution des Marocains des Etats-Unis ont également été au cœur de cette rencontre.
Parmi ces domaines, M.Mâazouz a notamment évoqué les secteurs de l’électronique, de l’industrie aéronautique, de l’industrie automobile, de l’agriculture et des énergies renouvelables et des finances. «Ce sont des secteurs dans lesquels les compétences marocaines résidant aux Etats-Unis ont acquis une importante expérience», a-t-il expliqué.
M.Mâazouz a aussi souligné l’importance pour la diaspora marocaine de jouer un rôle de «levier» voire de «lien» pour le développement des relations entre les Etats-Unis et le Royaume à travers une plus grande implication dans la vie publique de leur pays d‘accueil.
Les Marocains résidant aux Etats-Unis «peuvent être un lien pour le développement des relations financières entre le Maroc et les Etats-Unis», a affirmé le ministre, avant d’ajouter que «la présence des RME dans le domaine des finances doit être profitable pour le Maroc».
La rencontre a été aussi l’occasion pour les représentants associatifs et les compétences marocaines d’évoquer quelques problèmes rencontrés et d’exprimer leurs attentes se rapportant, entre autres, à l’équivalence de diplômes, à l’encadrement, ou à la bureaucratie.

MAP
Mardi 11 Juin 2013

Lu 202 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs