Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Journées du patrimoine de Casablanca mettent à l’honneur le quartier Hay Mohammadi : La Cité blanche arbore ses plus beaux sites et monuments




Les Journées du patrimoine de Casablanca mettent à l’honneur le quartier Hay Mohammadi : La Cité blanche arbore ses plus beaux sites et monuments
Regarder autrement Casablanca et mieux connaître son histoire à travers ses majestueux sites et monuments représentatifs d’une architecture riche et authentique est le leitmotiv des Journées du patrimoine dont la quatrième édition se tiendra les 6, 7 et 8 avril prochain à Casablanca.
Visites guidées des sites, animations culturelles et artistiques dans des lieux chargés d’histoire, des conférences et une présentation des quartiers historiques figurent au programme de cette édition, organisée par l’Association Casamemoire, le ministère de la Culture, la ville de Casablanca, le Conseil régional du tourisme et l’Institut français du Maroc.
Inscrites dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des monuments et des sites de l’Unesco, ces «journées sont un moment privilégié, qui permet aux Casablancais de visiter des lieux rarement accessibles au public et de (re)découvrir le riche patrimoine de leur environnement quotidien», ont insisté les organisateurs lors d’une rencontre tenue mardi à Casablanca.
C’est ainsi que les Casablancais, encadrés par 130 «guides médiateurs» bilingues, seront invités à «déambuler dans le quartier de l’ancienne Médina, explorer le boulevard Mohammed V, entrer dans les bâtiments officiels de la Place Mohammed V, se perdre dans les ruelles du quartier des Habous et découvrir le quartier de Hay Mohammadi», explique-t-on à l’Association Casamemoire persuadée d’offrir aux populations l’opportunité de découvrir l’exceptionnelle richesse patrimoniale de la Ville blanche.
Autre lieux à visiter avec beaucoup d’attention : le quartier historique de Hay Mohammedi que les organisateurs ont décidé de mettre à l’honneur cette année. Et pour cause, «chaque année, on essaie d’élargir ces journées à un nouveau quartier. Cette année, en plus de l’ancienne Médina, de la Place Mohammed V et du quartier des Habous, nous avons décidé d’ajouter au programme le quartier Hay Mohammadi que tout le monde connaît grâce notamment à Nas El Ghiwane et à travers certains événements qui s’y sont déroulés. C’est un quartier intéressant à bien des égards dans ce sens qu’il y a beaucoup de choses à y voir. Par contre, peu de gens s’y sont déjà rendus ou promenés. Il nous est donc apparu  important d’avoir des relais locaux forts qui permettront, grâce à diverses activités prévues dans ce cadre, de mieux connaître ce quartier et tout ce qui fait sa richesse», a confié à Libé Abderrahim Kassou de l’Association Casamemoire (initiatrice de ces journées).
Volet tout aussi riche d’enseignements de ces journées, l’animation. A l’Eglise du Sacré Cœur, le public sera invité à voir une exposition photographique et une autre sur l’architecture et l’urbanisme de Casablanca, un atelier de travail et de réflexion autour du thème «Patrimoine et centralités» et apprécier le fruit du travail de 100 architectes parus dans les Collectors aux éditions Archimedia dans la revue AM Architecture du Maroc.
A la Coupole, l’Association des anciens élèves de Casablanca et l’Association Carrières Centrales proposeront une exposition autour de ce lieu. Alors que Casa del Arte, autre site de ces journées, abritera une exposition de meubles, tapis et bijoux inspirés de l’art déco et de l’art berbère. En plus d’un atelier d’arts plastiques sur le thème du patrimoine proposé aux enfants âgés de 8 à 10 ans.
La Fabrique culturelle des anciens Abattoirs servira de cadre à une exposition de photographies des abattoirs retouchées par des étudiants bordelais et casablancais, un spectacle de danse animé par 18 filles de la maison des jeunes filles, Moulay Driss 1er. Mais aussi, un spectacle de danse mêlant cirque et musique ainsi qu’une représentation théâtrale proposée par la Fondation des Arts Vivants.
D’autres activités sont également prévues à la  Galerie l’Aimance (exposition photographique de Marco Barbon sur la ville de Casablanca), au Complexe sportif El Amal (exposition sur le thème du patrimoine architectural contemporain) et à la  Galerie la Fnac (exposition du photographe bordelais Franck Loriou consacrée à la ville de Casablanca) et un atelier pédagogique.
Enfin, plusieurs activités sont annoncées du côté de l’Association Initiative Urbaine tout comme à l’Ancienne Médina, théâtre Moulay Rachid, tribunal de première instance, quartier des Habous et Musée du judaïsme.
A la question de savoir si ces journées ont eu un impact positif sur la ville et ses citoyens, Abderrahim Kassou répond en ces termes : «Ces journées ne vont pas régler d’un coup de baguette magique les problèmes qui touchent au patrimoine de notre ville. Si on est convaincu d’être sur le bon chemin, on est cependant conscient qu’il reste encore du chemin à faire».

ALAIN BOUITHY
Jeudi 22 Mars 2012

Lu 1005 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs