Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Jeux se terminent pour l’équipe nationale olympique : Rétrospective d’une élimination annoncée




Les Jeux se terminent pour l’équipe nationale olympique : Rétrospective d’une élimination annoncée
 
La sélection olympique marocaine n’ira pas plus loin que la phase de poule aux J.O de Londres. En effet, mercredi dernier, après s’être neutralisé d’un score vierge avec l’Espagne l’autre grande perdante de ce tournoi de football, le Maroc a plié bagage pour rentrer à la maison, soit ici-bled pour deux d’entre eux Abdelatif Noussir et Mohamed Aberhoune ou pour rejoindre leur club un peu partout en Europe quant aux autres. Dommage !
Seule consolation après cette élimination, la plus cruelle de toutes celles subies par nos représentants à Londres et qui, du reste, ne fait que confirmer la morosité ambiante qui règne sur le sport national, c’est certainement le départ de Pim Verbeek qui conclut mal, mais très mal le contrat « familial » dispendieux le liant à la FRMF. A moins que cette dernière souvent imprévisible dans sa prise de décision ne lui renouvelle  une fois de plus sa confiance on peut dire : bon débarras ! 
Cela étant, on ne peut que se désoler du gâchis laissé derrière lui. L’ensemble marocain, l’un des plus talentueux du tournoi, a été exploité d’une manière désastreuse et souvent au profit du vis-à-vis du jour par Pim verbeek & « family ». Dans ce groupe D si surprenant et qui semblait voué à l’Espagne tenante du titre et au Maroc un sérieux outsider, le Néerlandais a offert sur un plateau la qualification si ce n’est au Japon du moins au Honduras. Les trois rencontres jouées étaient entièrement à notre portée. Mal gérés par un coaching des plus déplorables, nos jeunes ont failli par trois fois et si près de leur entreprise. 
Tout a commencé par l’entame ratée face au Honduras quand la sélection concédait le nul dans un match qu’ils avaient dominé. Dans la rencontre de rattrapage face au Japon, Verbeek frileux opta pour la prudence en jouant le nul. Mal lui en prit de n’avoir pas conjugué le dicton «La meilleure défense c’est l’attaque» avec sa stratégie de loser. Pire, il soulageait même de son coaching le flanc gauche de la défense nipponne qui n’en demandait pas tant. Libérés, les enfants du Soleil Levant se libéraient un peu plus pour nous achever sur une contre-attaque meurtrière. 
Mercredi, Pim n’a même pas osé chahuter l’Espagne. Une fois de plus usant de prudence dans un match qu’il fallait à tout prix gagner histoire d’entretenir l’espoir, il n’a pas su utiliser son ensemble à bon escient. C’est simple, à chacune des trois rencontres, on en sortait in fine avec ce fameux feeling d’inachevé. 
Dans cette équipe et sans exception, il y a indéniablement matière à espoir. Mais on a eu ce sentiment que nos joueurs aussi talentueux soient-ils, ont été abandonnés à eux-mêmes et laissés à leur propre initiative. A en compatir !  Sur les gazons des illustres pelouses britanniques, il a manqué  vraisemblablement la baguette d’un maestro, celle de Pim a brillé d’inefficacité devant tant de fausses notes. 
Notre football  avec le très certainement « dégage » de l’imprononçable nom de Pim  va devoir tourner une page de son histoire, une autre de plus, serions-nous  tentés de dire.
 
 
 

Mohamed Jaouad Kanabi
Vendredi 3 Août 2012

Lu 727 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs