Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Iraniens réclament des excuses américaines : Washington tient à son drone




Le président Obama a indiqué lundi que Washington avait "demandé la restitution" du drone d'observation furtif RQ-170 Sentinel dont l'Iran s'est emparé le 4 décembre alors qu'il se trouvait à 250 km à l'intérieur de l'espace aérien iranien. Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a ironisé mardi sur la demande de restitution du drone américain capturé en Iran faite par le président Barack Obama, estimant qu'il avait "oublié" que cet appareil était en mission d'espionnage.
"Il semble que M. Obama a oublié que l'espace aérien iranien avait été violé et qu'il y avait eu une opération d'espionnage", a déclaré M. Ramine Mehmanparast cité par l'agence Fars. Le président américain aurait mieux fait de "présenter des excuses et de reconnaître cette infraction", a-t-il ajouté. "Les Etats-Unis doivent savoir que cette action met en danger la paix et la sécurité dans le monde, et ils doivent en répondre", a encore affirmé M. Mehmanparast.
Le président Obama a indiqué lundi que Washington avait "demandé la restitution" du drone d'observation furtif RQ-170 Sentinel dont l'Iran s'est emparé le 4 décembre alors qu'il se trouvait à 250 km à l'intérieur de l'espace aérien iranien. Le secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a ensuite précisé que Washington avait transmis "une demande formelle" à Téhéran, mais qu'"étant donné le comportement de l'Iran jusqu'à présent, nous ne nous attendons pas à ce qu'il s'exécute".
L'Iran a présenté la semaine dernière des images de l'appareil, dont ses forces armées ont affirmé avoir pu prendre le contrôle pour le faire atterrir sans dommages majeurs en territoire iranien. Selon la presse américaine, le drone venant d'Afghanistan était en mission d'observation des sites nucléaires iraniens pour le compte de la CIA. Un parlementaire iranien cité lundi par la télévision d'Etat a assuré que l'Iran était en train d'analyser cet appareil d'observation à haute altitude ultrasecret et sophistiqué, et avait l'intention ensuite de le copier pour en équiper ses propres forces.

AFP
Mercredi 14 Décembre 2011

Lu 618 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs