Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Groupes socialistes au Parlement montent au créneau : L’USFP réclame une enquête transparente et intègre sur les évènements du Rif




Le Bureau politique et les membres des Groupes socialistes à la Chambre des représentants et dans celle des conseillers ont tenu une réunion consacrée aux événements qui ont secoué la région du Rif dernièrement. Décision a ainsi été prise d’appeler à une rencontre avec le ministre de l’Intérieur et les parties compétentes pour qu’une enquête transparente et intègre soit diligentée  afin de mettre la lumière sur  les personnes impliquées dans ces incidents. Une visite sur place sera également programmée.
L’opposition socialiste au sein du Parlement compte aussi mettre en place une commission composée de certains parlementaires de l’USFP en coordination avec Abdelhak Amghar, parlementaire de la région d’Al Hoceima, afin de suivre la mise en œuvre des mesures à même de mettre fin au climat de tension qui plane sur la région  et d’y rétablir la sécurité et la quiétude.
« On ne compte pas en rester là. D’autres actions sont envisageables au sein du Parlement afin de mettre en œuvre l’ensemble des procédures juridiques censées protéger les intérêts de la population de cette région», a précisé Ahmed Zaidi, président du Groupe socialiste à la Chambre des représentants.  
Du son côté, M. Amghar a indiqué, lors d’un exposé présenté devant le Bureau politique de l’USFP et les parlementaires du parti, que la population de la région fait l’objet d’attaques quotidiennes et de destruction des biens, tout en précisant que les événements du Rif ont eu pour causes des revendications sociales légitimes comme le droit à l’emploi, à la santé et à l’éducation.
Le parlementaire d’Al Hoceima a révélé, par ailleurs, que les interventions des forces de l’ordre ont été violentes et disproportionnées et se sont soldées par des dégâts matériels importants, des victimes et de nombreuses arrestations.
A ce propos, il a affirmé qu’il est devenu nécessaire d’indemniser les citoyens à Ben Ayache, Bougdaren et Imzourn, notamment ceux qui ont subi des pertes matérielles et de libérer les personnes arrêtées.
A noter que les appareils du parti dans la région ont déjà mis en place une commission chargée de suivre les événements et d’établir des rapports.  

H.B
Lundi 19 Mars 2012

Lu 568 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs