Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Etats-Unis sonnent l'alarme sur la Corée du Nord

Séoul intensifie sa propagande sonore à la frontière nord-coréenne




Régulièrement accusée de détourner les yeux de la menace nucléaire nord-coréenne, l'administration Obama sonne désormais l'alarme après la dernière initiative de Pyongyang, un lancement de fusée spatiale pouvant servir à tester des composants de missiles intercontinentaux.
 Le président Obama a appelé son homologue sud-coréenne Park Geun-hye et le Premier ministre japonais Shinzo Abe pour les assurer de sa solidarité après le lancement ce week-end de la fusée, et le quatrième test d'une bombe nucléaire mené par Pyongyang début janvier.
 Les deux chefs d'Etat sont convenus "de faire en sorte que le Conseil de sécurité de l'ONU puisse adopter une résolution sur des sanctions fortes et efficaces", a expliqué la Maison Bleue, la présidence sud-coréenne.
 Les Etats-Unis prendront "toutes les mesures nécessaires" pour tenir leur engagement inébranlable de défendre la Corée du Sud et ses autres alliés dans la région, a indiqué de son côté la Maison Blanche.
 Devant le Congrès américain, le coordonnateur du renseignement américain, James Clapper, a averti que le régime du Pyongyang était en passe de reconstituer des stocks de plutonium, nécessaires pour fabriquer des bombes atomiques.
D'ici quelques "semaines ou mois", la Corée du Nord qui a redémarré un réacteur de son complexe nucléaire de Yongbyon pourra commencer à extraire du plutonium, a-t-il indiqué.
Par ailleurs, la Corée du Sud a annoncé mercredi qu'elle allait pour la première fois suspendre les opérations sur la zone industrielle intercoréenne de Kaesong, en riposte à l'essai nucléaire et au tir de fusée réalisés par la Corée du Nord.
 "Nous avons décidé de cesser toutes les opérations sur le complexe de Kaesong afin que (...) nos investissements dans ce complexe ne soient pas utilisés par le Nord pour financer son développement nucléaire et balistique", a déclaré lors d'une conférence de presse le ministre sud-coréen de l'Unification, Hong Yong-Pyo.
 Ouverte en 2004 comme un symbole de la "réconciliation" entre les deux Corées, la zone industrielle de Kaesong, financée par la Corée du Sud, est une source cruciale de devises étrangères pour Pyongyang.
 Située à une dizaine de kilomètres de la frontière, côté nord-coréen, Kaesong emploie 53.000 Nord-Coréens, dans 124 petites entreprises manufacturières sud-coréennes.
 Le gouvernement et les entreprises sud-coréennes y ont investi en un peu plus de 10 ans plus de mille milliards de wons (742 millions d'euros), a précisé M. Hong, ajoutant que certaines de ces sommes avaient été utilisées par le Nord pour financer ses programmes nucléaire et balistique.
 "Le Nord a profité de tout notre soutien et de nos efforts pour développer ses programmes d'armes nucléaires et de missiles", a déclaré le ministre.
Séoul a annoncé  également mercredi l'intensification de sa propagande sonore à la frontière avec la Corée du Nord, en riposte à la fusée tirée dimanche par Pyongyang.
 La Corée du Sud avait, après l'essai nucléaire nord-coréen du 6 janvier, rallumé ses puissants haut-parleurs qui diffusent à plein volume un mélange de musique pop, de bulletins d'information et de messages de propagande.
 "Nous avons déployé davantage de haut-parleurs et diffusons les émissions plus longtemps chaque jour depuis lors", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense, en référence au tir de fusée opéré dimanche par Pyongyang.
 La fusée transportait un satellite d'observation de la terre, selon la télévision officielle nord-coréenne.

 

Jeudi 11 Février 2016

Lu 648 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs