Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Les Etats-Unis ne retourneront pas en Irak”, affirme Obama qui balbutie un semblant d’entraide à Al-Maliki

L’armée reprend le contrôle de la raffinerie de Baïji et l’EIIL s’empare d’une ancienne usine d’armes chimiques




“Les Etats-Unis ne retourneront pas en Irak”, affirme Obama qui balbutie un semblant d’entraide à Al-Maliki
Le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé jeudi l'envoi de conseillers militaires en Irak pour soutenir les forces de sécurité face aux jihadistes, appelant le Premier ministre, le chiite Nouri al-Maliki, au dialogue avec toutes les communautés. M. Obama, qui s'exprimait depuis la Maison Blanche, a souligné que Washington était prêt à "une action militaire ciblée et précise si et quand la situation sur le terrain l'exige". 
Les Etats-Unis ont renforcé ces derniers jours leurs vols de surveillance du territoire irakien, y compris à l'aide de drones et de chasseurs F-18 décollant du porte-avions George H.W. Bush, qui croise actuellement dans le Golfe. Et le chef de la diplomatie américaine John Kerry devrait se rendre "bientôt" en Irak, ont affirmé des sources parlementaires à Washington sans donner plus de détail.
Sur le terrain, l'armée a affirmé avoir repris le contrôle total de la principale raffinerie du pays à Baïji (200 km au nord de Bagdad) après plus de 24 heures de combats, selon des responsables et des témoins. Il s'agit d'un rare succès des forces armées après leur totale déroute aux premiers jours de l'offensive lancée le 9 juin par les insurgés menés par les jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), qui ont réussi à prendre de larges parties de quatre provinces et sont désormais à une centaine de km de Bagdad.
Le gouvernement irakien, qui a rappelé les officiers réservistes, a officiellement demandé aux Etats-Unis de mener des frappes aériennes. Quelque 300 conseillers militaires américains, issus des forces spéciales, auront pour mission d'"entraîner, assister et soutenir" les forces irakiennes. 
Après huit ans de guerre en Irak et près de 4.500 morts, "les forces américaines ne retourneront pas au combat en Irak", a martelé M. Obama. "Mais nous aiderons les Irakiens dans leur combat contre les terroristes qui menacent le peuple irakien, la région et les intérêts américains. Washington est prêt à créer des "centres opérationnels conjoints", à Bagdad et dans le nord de l'Irak, afin de partager les renseignements et coordonner la planification des opérations contre les jihadistes de l'EIIL.
Le gouvernement Maliki, au pouvoir depuis 2006, est miné par les divisions confessionnelles et confronté à des violences meurtrières depuis plus d'un an, alimentées par le mécontentement de la minorité sunnite et la guerre en Syrie voisine où l'EIIL est aussi actif.
L'EIIL a pris la deuxième ville d'Irak, Mossoul, une grande partie de sa province Ninive (nord), de Tikrit et d'autres secteurs des provinces de Salaheddine (nord), Diyala (est) et Kirkouk (nord). Des centaines de milliers de personnes ont été déplacées avec l'avancée de l'EIIL qui ambitionne de créer un Etat islamique, alors que des centaines de personnes ont été tuées selon des bilans non officiels et impossibles à confirmer dans l'immédiat. 

AFP
Samedi 21 Juin 2014

Lu 613 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs