Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Etats-Unis croulent sous les catastrophes naturelles

Un décès et des milliers d'hectares brûlés dans les incendies en Californie et sept morts dans des inondations subites dans l’UTAH




La Californie était toujours en proie lundi à des incendies dévastateurs qui ont coûté la vie à une personne et réduit en cendres des dizaines de milliers d'hectares dans le nord de l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis.
Dans le comté de Lake, où l'état d'urgence a été déclaré, une personne âgée a péri "après avoir apparemment été incapable d'évacuer" son domicile, a annoncé le bureau du shérif dans un communiqué.
Les secours, sollicités pour de nombreuses évacuations samedi, "ont été incapables d'atteindre sa maison avant qu'elle ne soit engloutie par les flammes", est-il précisé.
Cette habitante de la région des montagnes Cobb, à 160 km au nord de San Francisco, est la première victime civile des incendies qui font rage depuis plusieurs mois dans l'Ouest américain. Un pompier est décédé début août en luttant contre les flammes de Californie.
La bourgade de Middletown, tout proche, ressemblait lundi à une ville fantôme après l'évacuation de la totalité de sa population et offrait un spectacle de désolation, a rapporté un journaliste de l'AFP.
Au total, douze grands feux ravageaient lundi après-midi la Californie et mobilisaient plus de 11.000 pompiers. Ils se propagent à la vitesse "la plus rapide" jamais observée en 30 ans, a déclaré le directeur des services d'urgence de Californie, Mark Ghilarducci.
Les comtés viticoles de Lake et de Napa, au nord de San Francisco, ont été placés en état d'urgence dimanche par le gouverneur Jerry Brown à cause d'un méga-incendie, le "Valley Fire". Toutes les écoles sont restées fermées lundi.
Environ un millier de maisons et bâtiments ont été détruits par cet incendie, l'un des cinq plus destructeurs de l'histoire de l'Etat, selon un porte-parole des pompiers. Plus de 200 autres ont été dévorés par l'incendie dit de Butte, à l'est de San Francisco, selon l'organisme de prévention des feux en Californie, Calfire. Plus de 21.000 personnes ont été évacuées de chez elles dans l'Etat et 15.400 structures restaient menacées par ces feux qui mobilisaient à eux seuls près de 6.000 pompiers et 28 hélicoptères. Quatre pompiers ont été blessés ce week-end en combattant le Valley Fire.
Septembre est souvent le mois le plus ravageur pour les incendies en Californie, lorsque le thermomètre atteint des sommets. La situation est aggravée par une sécheresse record qui dure depuis quatre ans.
Depuis début 2015, les pompiers californiens ont fait face à plus de 7.000 incendies qui ont détruit un total de 263.000 hectares dans le vaste Etat. La Californie n'est pas le seul Etat à lutter contre les flammes: l'Oregon et l'Etat de Washington plus au nord, ainsi que l'Idaho, le Montana, le Wyoming et l'Utah sont également dévorés.
Par ailleurs au moins sept personnes ont été tuées dans des inondations subites dans l'Utah, a annoncé dans la nuit de lundi à mardi le Département des situations d'urgence de cet Etat de l'ouest des Etats-Unis.
Les inondations sont survenues dans la ville de Hildale, à la frontière de l'Arizona, a précisé le Département sur son compte Twitter.
Un énorme mur d'eau a balayé et emporté des voitures dans lesquelles se trouvaient des occupants, a indiqué le numéro deux des pompiers de Hildale, Kevin Barlow, cité par la télévision ABC News.
Selon la chaîne, six autres personnes ont été portées disparues après les inondations de lundi.
Les sauveteurs ont dû réduire leurs opérations alors que la tombée de la nuit lundi rendait leur travail dangereux.
Le déferlement des eaux a laissé dans les rues de la ville des monceaux de boue, de pierres et de débris, selon ABC.

Mercredi 16 Septembre 2015

Lu 337 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs