Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Cohen fascinent par leur complémentarité




Les Cohen fascinent par leur complémentarité
Quand on a la musique dans les gènes récessifs, on la transmet forcément à sa progéniture et cela donne parfois " naissance " à un sacré duo familial.
Et c'est justement le cas chez les Cohen, Albert le père et Mickael le fiston…chanteurs-musiciens bien connus  à Casablanca par tous  les mélomanes.
Appréciés, respectés et adulés, les Cohen fascinent par leur complémentarité dans leur production sur scène avec, chaque fois, cette touche exceptionnelle de quête de l'excellence.
Il faut dire que le choix de leur credo est consensuel pour le rassemblement des âmes et des esprits pour les valeurs universelles de l'homme libre, à savoir la tolérance.  
Alors, ils chantent de toutes leurs forces la compréhension de l'autre, l'indulgence toujours donnée et le pardon généreusement accordé.
Leur amour ainsi fredonné dans plusieurs langues est un hymne à la solidarité, la concorde et la fraternité.
D'où leur vient donc cette frénésie de l'amour du prochain ?
Albert Cohen explique : "  Quand on est né au Maroc, pays d'ouverture et de tolérance où diverses communautés ont toujours vécu dans une coexistence pacifique et une cohabitation respectable, on ne peut qu'être imbu de pareils sentiments d'acceptation d'autrui, de partage et d'échange.
La grande richesse du Royaume dans le monde arabo-musulman est cette diversité des communautés qui se sont complétées au lieu de se confronter comme sous d'autres cieux moins cléments. Pour avoir séjourné en Amérique, je sais qu'il n'existe nulle part ailleurs cette communion entre Marocains de différentes confessions.
Quand on joue de la musique devant des parterres aussi diversités et que l'on peut réaliser une harmonie des esprits, je dis que ce Maroc alaouite repose sur un socle solide forgé par des siècles d'histoire ".
Et pour Mickael, comment s'est opérée cette " alchimie " de  la musique de la paix, du recueillement et de la tolérance ?
" Tout naturellement, sans doute m'a-t-on inculqué cet amour du prochain par allaitement (rires). Non, chez moi, c'est tout naturel et je ne me vois pas autre, la musique, c'est dans les veines et tant que je trouverais chez l'assistance cette même attente de chansons immortelles, alors je continuerais, en duo ou en solo, mon sacerdoce. "
Pour les fans ou autres nostalgiques des sixties, on peut aller au complexe la Calèche écouter et applaudir Albert Cohen, guitariste de talent et sacré crooner doté d'une belle voix (à la Sinatra) ou encore Mickael, batteur virtuose qui se surpasse dans ses improvisations surtout que Albert Cohen est accompagné plusieurs fois de l'orchestre mythique des Golden Hands.

Par Abdeslam Khatib
Samedi 10 Juillet 2010

Lu 356 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs