Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Chambres de commerce plaident pour la lutte contre l’informel

Des dispositions pour faire face à l’impact négatif du secteur




Les Chambres de commerce plaident pour la lutte contre l’informel
Les présidents des Chambres de commerce, d’industrie et de services ont plaidé pour l’application de dispositions tangibles à même de faire face «au danger que représente le secteur informel sur le tissu économique national».
Lors d’une rencontre, tenue jeudi dernier à Rabat, avec le directeur général des impôts, Abdellatif Zaghnoun, ils ont appelé à adopter une approche globale impliquant les différents départements gouvernementaux, les Chambres professionnelles et les différents acteurs économiques, indique un communiqué de la Fédération des Chambres de commerce et d’industrie et de services du Maroc, dont copie est parvenue lundi à la MAP.
Les présidents des chambres ont également évoqué «la conjoncture économique difficile et la nécessité d’adopter un système fiscal idoine et stable, qui prenne en considération les différents aspects socioéconomiques, et qui contribue à instaurer de nouveau la confiance de l’investisseur et du citoyen en la direction des impôts».
A cet égard, ils ont réaffirmé «la forte réserve des associations de commerçants au sujet de l’article 145 bis de la loi de Finances 2014», relevant les difficultés de sa mise en œuvre et ses retombés sur les petits commerçants, ajoute le communiqué.
De son côté, M. Zaghnoun a évoqué, lors de cette rencontre, les principales recommandations des dernières Assises nationales sur la fiscalité visant à instaurer une équité fiscale, promouvoir la compétitivité des entreprises et consolider la relation entre l’administration et les contribuables. 
Les deux parties ont convenu de mettre en place un plan d’action pour la tenue, cette année, de réunions bilatérales dans le cadre de la mise en œuvre de la convention relative à la promotion de la culture de citoyenneté fiscale, signée entre les deux parties, relève le communiqué.
Elles se pencheront également sur la gestion des centres agréés de comptabilité, placée sous la supervision des Chambres, la problématique du secteur informel et l’article 145 bis de la loi de Finances 2014.

Jeudi 10 Avril 2014

Lu 166 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs