Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Bafana rêvent d’un miracle




Les Bafana  rêvent d’un miracle
Avec l’avantage du terrain et un groupe considéré comme facile, l’Afrique du Sud fait mine d’oublier qu’elle n’est qu’une puissance secondaire du foot africain, et rêve de faire mentir ceux qui ne voient en elle qu’un outsider de cette CAN-2013.
Bon présage numéro un: le dernier match des Bafana Bafana (“Les garçons”, en Zulu) en phase finale d’un tournoi international remonte au Mondial-2010 et à leur victoire de prestige contre... la France (2-1), déjà sur le sol sud-africain. Bon présage numéro deux: les Sud-Africains n’ont jamais perdu un match, officiel ou amical, contre aucun de leurs trois opposants du groupe A, le Cap-Vert, l’Angola et le Maroc.
Bon présage numéro trois: lors de leur seule victoire dans la CAN en 1996, disputée en Afrique du Sud, ils avaient déjà rencontré et battu l’Angola (1-0) en phase de poules.
Et pour le sélectionneur Gordon Igesund, une fois que son équipe sera lancée, il sera difficile de l’arrêter.
“Lorsque l’équipe nationale pénètrera sur le terrain, et qu’il y aura des dizaines de milliers de gens qui souffleront dans leurs vuvuzelas, nous serons très difficiles à battre”, veut croire le technicien, dont le contrat ne sera pas reconduit s’il n’atteint pas au moins la demi-finale.
“Si mes gars ont le soutien de tous les Sud-Africains et continuent à montrer une attitude positive, nous pouvons aller jusqu’au bout et conquérir l’Afrique”, martèle le coach, plus coutumier de ce type d’incantation que de commentaires sur ses schémas tactiques.
Les matches de préparation poussifs, dont un 0-0 contre l’Algérie samedi, et l’inefficacité devant le but seront alors peut-être oubliés, grâce à Katlego Mphela (Sundowns de Mamelodi), buteur clé du dispositif d’Igesund, mais muet depuis quelques semaines et hué par le public récemment. Ou encore à Bernard Parker (Chiefs de Soweto), actuel meilleur buteur du Championnat d’Afrique du Sud. En l’absence de l’emblématique Steven Pienaar (Everton), qui a décliné cette saison la convocation du sélectionneur, la vraie star de l’équipe pourrait bien être le gardien Itumeleng Khune (Kaizer Chiefs de Soweto). Ame du vestiaire et impérial sur sa ligne, il est le plus régulier de tous les Bafana Bafana.

Libé
Mardi 15 Janvier 2013

Lu 195 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs