Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les BRICS bouleversent le système financier mondial


Création d’une banque de développement et d’un mécanisme d’intervention d’urgence de 100 milliards de dollars



Les BRICS bouleversent le système financier mondial
Les chefs d’Etat des 5 économies émergentes les plus puissantes viennent d’entériner officiellement à Durban la création de leur banque de développement, dotée d’un capital initial de 50 milliards de dollars (MM$), soit 10 milliards par pays. Annoncée depuis quelques mois et fortement souhaitée par les milieux d’affaires, cette banque des BRICS devrait apporter une contribution importante, tant sur l’élaboration de solutions adaptées aux défis des pays du sud que sur les problématiques de financement des infrastructures africaines.
Après l’autre «Banque mondiale», ils ont aussi créé leur «autre FMI». Lors du sommet de Durban, les dirigeants desdits pays ont approuvé la mise en commun d’une partie de leur réserve de change pour se protéger mutuellement contre les chocs conjoncturels mondiaux. L’architecture détaillée de ce mécanisme d’intervention d’urgence de 100 milliards de dollars sera précisée en septembre en marge du sommet du G20 de Saint-Pétersbourg.
Le ministre russe des Finances, Anton Siluanov, a indiqué à cette occasion que la Chine pourrait être le plus important contributeur de ce fonds avec 41 MM$, le Brésil, la Russie et l’Inde 18 MM$ chacun et l’Afrique du Sud 5MM$.
En plus de cet instrument de soutien de la balance des paiements, les négociations pour la mise en place opérationnelle de New Development Bank ont été ouvertes. Cette banque sera destinée essentiellement aux propres besoins des membres en termes d’infrastructures qui s’élèvent à environ 4500 MM$ pour les 5 prochaines années.
Il est à souligner que les économies des cinq pays constituant ce bloc représentent 25% du PIB mondial, et comptent aussi 40% de la population mondiale, relève un communiqué rendu public à l’issue de la tenue de leur 5ème sommet économique mardi et mercredi derniers à Durban en Afrique du Sud.
La même source fait savoir que le leader du bloc est la Chine, deuxième plus grande économie du monde, derrière les Etats-Unis. Avec un PIB de 8,25 milliards de dollars en 2012, le Fonds monétaire international (FMI) estime que l’économie chinoise va monter d’un bond de 8,2% en 2013, précise ledit communiqué.
 La même source rappelle qu’en 2011, ce pays asiatique (1,34 milliard d’habitants) a décroché la place de premier exportateur mondial de marchandises. Par ailleurs, pour compléter la mise en œuvre d’une architecture financière défendant la vision du Sud, les 5 pays planchent aussi sur la faisabilité d’un mécanisme de réassurance commun, d’une agence de notation, d’un BRICS Business Council regroupant les milieux d’affaires, d’un système d’échange interuniversitaire, entre autres. A noter que le Brésil accueillera le prochain sommet des BRICS en 2014.

M.T
Vendredi 29 Mars 2013

Lu 223 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs