Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Assises de l'écologie, une démarche cruciale pour développer l'esprit environnemental chez les nouvelles générations


A la veille de la COP 22, une campagne de sensibilisation à la protection de l’environnement visant écoles et universités



Une série de rencontres d’information, de conférences, de colloques, de tables rondes  et autres manifestations sont organisés dans plusieurs villes  en vue d’informer  et de sensibiliser les citoyens sur les enjeux des négociations de la COP22 et des changements climatiques.
L’école, l’université, la société civile, les organisations des droits de l’Homme, tout le monde  se met donc à pied d’œuvre pour préparer au mieux la 22ème édition de la Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 22) qui se déroulera en novembre prochain à Marrakech.  
De par  l’importance que revêt la COP 22,  les responsables et les décideurs ont porté  donc leur intérêt aux établissements scolaires et universitaires.  Ainsi, à Tanger, les approches pédagogiques, et plus particulièrement les Assises de l'écologie destinées aux jeunes dans les établissements d'enseignement, constituent une démarche cruciale pour enseigner aux nouvelles générations un nouveau mode de vie qui respecte l'environnement et les impliquer dans le processus de développement durable.
  Ces Assises initiées et destinées aux jeunes scolarisés ont pour but de renforcer leurs capacités en matière d'organisation de rencontres à caractère éducatif et de plaidoyer, et ce en leur donnant les outils nécessaires leur permettant de mener à bien cette mission (arguments concrets et preuves scientifiques).
 Ces approches pédagogiques placent d'ores et déjà les jeunes à l'avant-garde de la défense de l'environnement, sachant que le Maroc ne ménage aucun effort pour assurer une bonne gestion de l'environnement, et ce par le biais de ses stratégies ambitieuses, claires et bien définies, qu'elles soient à court, à moyen ou à long termes.
Aussi lors  d’une  rencontre régionale sur l'environnement organisée au Détroit, le président de l’Université Abdelmalek Essaâdi, Hodaifa Ameziane, a indiqué que cette manifestation entend mobiliser et sensibiliser les étudiants aux changements climatiques, à leurs effets sur le développement durable et à leur relation au genre social, et renforcer la prise de conscience collective par rapport à ce phénomène, à travers l’adoption d’une méthodologie efficace, à même de mettre en lumière le rôle de la société civile dans les Conférences des parties autour du climat.
 Il a fait savoir que les deux Conférences des parties qui seront abritées par le Maroc seront une occasion pour mettre en lumière les réalisations du Maroc dans le domaine de l’environnement et de l’économie verte, élargir le domaine d’intérêt de la société aux questions écologiques et renforcer la participation de toutes les composantes de la société à la promotion des équilibres environnementaux, notant que les étudiants constituent un élément central dans le processus de préservation de l’environnement et de promotion du développement durable.
Pour sa part, l’Université Moulay Ismail (UMI) de Meknès vient de lancer un appel à initiatives à l’occasion de la 22ème Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP22), prévue du 7 au 18 novembre prochains à Marrakech.
 Selon l'université, l'objectif consiste à informer la communauté universitaire et le public en général sur les enjeux des négociations de la COP22 et des changements climatiques et faire de l’UMI une université éco-citoyenne où sont développés des bonnes pratiques et des services pour la résilience et le développement durable de la région.
Par ailleurs, la Commission régionale des droits de l'Homme (CRDH) de Casablanca-Settat a organisé, du 7 au 14 mai, en partenariat avec la Coalition marocaine pour la justice climatique (CMJC), une série de rencontres d’information avec les différents acteurs concernés par la question des changements climatiques et de l'environnement.
Ces rencontres ont été l’occasion propice pour  l’établissement d’un diagnostic des menaces pour l’environnement au niveau de la région, la présentation des projets et programmes mis en œuvre en matière de protection de l'environnement et d’adaptation aux changements climatiques et la formulation de recommandations et de propositions pour l’élaboration des grandes lignes du plan d’action régional intégré dans ce domaine. Pour les participants, cette initiative a eu pour objectif  également la mobilisation des acteurs, notamment de la société civile, pour la rencontre régionale "Pré COP" qui sera organisée en juillet à Casablanca, à l'initiative de la CMJC et de la CRDH de Casablanca-Settat.
 

Larbi Bouhamida
Lundi 16 Mai 2016

Lu 3430 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs